Spectacle : Andréa Bescond et sa danse de la colère à La Baleine vendredi

  • Andréa Bescond se produira
    Andréa Bescond se produira
Publié le , mis à jour

Elle parle, danse, boxe, endosse plusieurs personnages. Mettant en scène l’enfance blessée, et la résilience, avec aplomb et délicatesse. Comédienne et auteur de la pièce de théâtre Les Chatouilles ou la danse de la colère, jouée depuis début 2016 et qu’elle propose seule en scène vendredi 30 mars à 20 h 30 à La Baleine à Onet-le-Château, Andréa Bescond raconte les ravages des viols qu’elle a subis à l’âge de 8-9 ans. De l’amnésie traumatique à la descente aux enfers, la Bretonne de 38 ans, originaire de Guidel, près de Lorient, a pourtant réussi à enclencher un processus de reconstruction, dont témoignent son spectacle et ses combats.

« Même si j’ai écrit ce spectacle il y a six ans déjà, il m’a fallu du temps. Je ramène tout au temps, glisse-t-elle. Du temps, mais également de la réflexion, du recul. De l’amour aussi. Cet amour et l’admiration qui l’a accompagné m’ont sauvé, m’ont donné confiance en moi et plus d’amour propre. Je me suis réparée ! ». Et c’est uniquement après l’écriture de la pièce Les Chatouilles qu’elle a... consulté un psy ! « En colère » au moment de l’écriture, elle avoue être « très apaisée » aujourd’hui. « J’ai comblé une immense solitude, poursuit-elle. Je ne suis plus du tout dans l’état qui était le mien alors ».

« J’ai toujours su que je voulais être mère mais je me demandais si mon passé allait être un parasite à tout ça, reconnaît l’artiste. J’ai fait mon chemin et j’ai tourné la page. Grâce en particulier à ce spectacle que j’ai voulu comme un divertissement. Il est certes tragique mais aussi drôle et onirique ». Et d’ajouter : « Je l’ai écrit et il fallait que je le joue. Maintenant, quelqu’un doit le reprendre pour qu’il continue à vivre. Pour la transmission ! ».

Andréa Bescond est maman de deux enfants : une fille de 7 ans et un garçon d’un an plus jeune. Ils approchent de l’âge qu’elle avait quand elle a subi ses premiers viols. Y pense-t-elle ? « Je ne veux pas créer une névrose, assure-t-elle. Je ne me sens plus traumatisée, je suis équilibrée. C’est du passé, c’est derrière ». Et de conclure, accompagnant d’un large sourire son message plein d’optimisme : « Ma mission est de faire de la prévention. Pour que le regard de la société change. Je suis fière de la maman que je suis devenue. Avec la conscience éclairée de la santé de l’être humain ».

De la scène, Les Chatouilles vont passer sur grand écran puisqu’un film, avec Andréa Bescond mais aussi Karin Viard et Clovis Cornillac, a été terminé cette semaine et devrait sortir à la rentrée. « Ce n’est pas un film glauque, insiste l’artiste pluridisciplinaire. Sur le papier, ce n’était pas gagné mais avec beaucoup de travail, on a pu imaginer cette adaptation. Le scénario est ambitieux avec de l’humour noir certes mais aussi une grande part de rêve ». Spectacle, cinéma mais aussi livre car Andréa Bescond écrit « un guide familial » autour des violences en général, des violences sexuelles en particulier. « Il est question de la nocivité, de la toxicité, des relations sexuelles chez les jeunes. On peut parler de carnage psychologique », conclut celle qui a reçu le Molière 2016 du seul(e) en scène.

Centre Presse / Rui Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

185000 €

A VENDRE RÉSIDENCE VICTORIADans une Résidence neuve au coeur du quartier de[...]

275 €

RODEZ - STUDIO récent dans un immeuble de standing en coeur de ville compre[...]

283 €

RODEZ : studio situé dans un quartier calme et résidentiel comprenant un ha[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?