Aveyron : le patrimoine de Vimenet au secours de jeunes en difficulté

  • Les partenaires lors de la signature à Vimenet.
    Les partenaires lors de la signature à Vimenet.
Publié le , mis à jour

Éducation, sociabilisation, transmission, la convention tripartite qui vient d’être signée entre l’association de valorisation de patrimoine « L’eau et la pierre » de Vimenet, la mairie et l’institut thérapeutique, éducative et pédagogique (Itep) de Grèzes à Séverac-l’Église est une première du genre.

« On cherche des chantiers éducatifs pour des jeunes qui ont des troubles psychologiques dans le but de travailler la socialisation, la solidarité, le lien social en travaillant avec la vie locale. Ce partenariat c’est du concret avec un chemin qui connaît un début et une fin », résume François Lacan, moniteur éducateur à l’institut de Grezes qui accueille 107 enfants âgés de 7 à 20 ans.

Ce chemin - concret - débute les jours prochains avec trois jeunes en formation horticulture de l’Itep qui arpenteront le patrimoine local de Vimenet avec les bénévoles de l’association pour débroussailler et travailler la pierre sèche sur deux caselles.

« C’est un travail éducatif mais aussi et surtout une rencontre avec le milieu associatif. C’est une histoire de rencontres. »

Cultiver le lien humain, la fraternité qui en découle, par le biais de l’apprentissage, d’être utile en alliant la reconnaissance et l’envie.

D’ailleurs, une gratification, certes symbolique, sera octroyée aux jeunes. Comme dit le proverbe : « Tout travail mérite salaire ».

Avec un bémol toutefois dans la bouche de Didier Combret, à la tête de l’association « L’eau et la pierre » : « Il faudrait que les élus s’engagent dans ce type de partenariat.»

L’occasion ainsi de féliciter l’engagement de Nathalie Ricard, mairesse de Vimenet pour qui « cette convention est très importante car elle structure le territoire en tissant du lien

Et d’ajouter dans le sens de l’association de valorisation du patrimoine : « Cela reflète ce qui peut se faire ici, on est précurseur. Il est difficile d’avoir des partenariats et de garder les gens sur le territoire, ce partenariat y contribue. »

Et bien plus encore à Vimenet où l’association « L’eau et la pierre » compte plus d’adhérents que d’habitants ! (lire ci-dessous).

En attendant, des jeunes de l’Itep de Grezes peuvent ainsi s’ouvrir à la vie, au monde du travail et œuvrer grâce à Vimenet. Exister tout simplement.

En retour, le patrimoine montre qu’il est aussi source de transmission et de savoir. Et pour les communes, un acte de résistance. Un bel exemple à suivre.

Centre Presse / Olivier Courtil
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?