Rallye des Causses : Durbec (DS3) dompte les éléments

  • Le pilote de Cuges-les-Pins Thibault Durbec s’est montré le plus rapide hier, au volant de sa DS3 WRC (Photo Jean-Louis Bories).
    Le pilote de Cuges-les-Pins Thibault Durbec s’est montré le plus rapide hier, au volant de sa DS3 WRC (Photo Jean-Louis Bories).
Publié le , mis à jour

Invitée de dernière minute, la pluie aura joué les trouble-fêtes dans la première étape du 23e rallye Terre des Causses qui servait de première manche au championnat de France des rallyes terre, hier aux alentours de Villeneuve.

En effet, de l’ondée printanière à l’averse diluvienne, les concurrents auront tout testé avec plus ou moins de bonheur.

Glissades non maîtrisées, touchettes, tout-droits, tête à queue et autres. Tout le monde y est allé de sa figure de style en laissant quelques secondes au passage, rendant ce Terre des Causses indécis jusqu’au bout.

Pour Cyrille Féraud sur Citroën C4 WRC, l’un des favoris annoncé, ce n’est pas la pluie qui l’a perturbé, mais la mécanique qui l’a trahi dès la première spéciale du jour. Et, si l’équipage Thibault Durbec/Valentin Salmon vire en tête au volant d’un Citroën DS3 WRC, ils sont encore au moins deux à pouvoir lui ravir le leadership.

En effet seulement 17 secondes séparent Thomas Durbec le leader de Lionel Baud Citroën, DS3 WRC également, le 3e. Alors que Stéphane Consani auteur de deux scratches lui aussi, aux commandes de sa Ford Fiesta WRC, occupe la place de dauphin à moins de 4 secondes.

Quant à Jean-Marc Falco, deuxième à l’issue de la première boucle, il faisait un mauvais choix de pneumatiques avant de s’élancer pour la deuxième et rétrogradait successivement à la 3e, puis à la 4e place à 51 secondes du leader et à 34 du podium.

En groupe N, Arnaud Mordacq vire en tête mais, longtemps 5e du général au volant de sa Mitsubishi Evo 9, il perdait du temps lors de la deuxième boucle et se faisait passer successivement par William Wagner (Ford Fiesta R5) et Sylvain Michel (Skoda Fabia R5.

En deux roues motrices, c’est sans surprise que les Peugeot 208 de la Coupe éponyme prennent les places d’honneur, alors que Loïc Astier, le champion 2017 au volant de sa Citroën DS3 R3, termine 8e. Yohan Rossel, Karl Alexandre Pinheiro et Mathieu Margaillan occupant le podium de la 208 Rally Cup.

Mais, dans quasiment toutes les catégories, les écarts sont minimes entre les prétendants au podium et bien malin qui, ce matin avant le départ, peu pronostiquer les différents vainqueurs qui franchiront la ligne cet après-midi à Capdenac.

Encore du spectacle et du suspense en perspective sur les causses de Villeneuve aujourd’hui.

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?