Procès de Jérémy Munoz : « C’était couru d’avance... »

  • Jérémy Munoz, âgé de 30 ans, après l’énoncé de sa peine, vendredi soir.
    Jérémy Munoz, âgé de 30 ans, après l’énoncé de sa peine, vendredi soir.
Publié le , mis à jour

Les pleurs, les sanglots. Après quatre longues heures de délibération, le verdict annoncé par la présidente de la cour d’assises, Anne Haye, a fait l’effet d’un choc sur le banc des accusés. Effondrée, la mère de l’accusé, Jocelyne, n’a pu feindre son émotion. Son mari l’a longuement réconfortée avant qu’elle ne puisse enlacer son fils, Jérémy, stoïque et grave comme il aura été tout au long de ce procès dans le box des accusés. « C’était couru d’avance... C’était le pot de fer contre le pot de terre », confiera-t-elle comme pour refermer le chapitre de quatre jours d’audience denses et pesants.

La famille de Benoît Vautrin, elle, est sortie de la salle sans faire de bruit. Tout au long de ce procès, elle sera restée discrète, en retrait. Seule la veuve et la maman du policier auront d’ailleurs eu le courage de s’avancer à la barre pour témoigner... Leur avocat, Me Laurent Boguet, très affable durant et en dehors des débats, s’est dit satisfait du jugement prononcé et des 15 années de réclusion criminelle.

Son confrère, Me Élian Gaudy, est quant à lui apparu tout aussi abattu que la famille de son client. Il n’a pas souhaité commenter la peine. Il a indiqué vouloir « garder de la dignité pour la victime », tout comme son client. Ce dernier avait promis d’en « dire plus » lors du dernier jour de procès. Il n’en a pas eu la force, certainement tétanisé par « la honte », comme il l’a évoqué. « On ne sera jamais aussi sévère avec lui qu’il ne l’est lui-même à son égard », a souligné son avocat au sortir de l’audience.

Reste désormais à savoir si Jérémy Munoz aura une nouvelle fois l’occasion de s’exprimer devant une cour. La défense a 10 jours pour interjeter appel, comme le veut la loi. « Lorsque nous connaîtrons les motifs de cette condamnation, on prendra une décision », a informé Me Gaudy. En attendant, les « on ne te lâchera pas Jérémy » ont accompagné le départ de l’accusé vers la maison d’arrêt de Druelle...

REVIVEZ LE PROCÈS DANS SON INTÉGRALITÉ ICI

Centre Presse / Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Aubin

151965 €

Nouveau prix ! . . Aubin, belle maison mitoyenne d'un coté en position domi[...]

68000 €

Proche tous commerces, Bel ensemble de trois logements comprenant un T2 ave[...]

95000 €

FLASH INVESTISSEURS : en EXCLUSIVITÉ chez NEOWI Rodez, IMMEUBLE DE RAPPORT[...]

Toutes les annonces immobilières de Aubin
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?