Football : Les filles sont à bonne école grâce à Sabrina Viguier

  • Pour la partie théorique de son DES (diplôme d’état supérieur) mention football, Sabrina Viguier a choisi d’écrire un projet pour étoffer l’effectif féminin de l’école de foot ruthénoise (Photo Jean-Louis Bories).
    Pour la partie théorique de son DES (diplôme d’état supérieur) mention football, Sabrina Viguier a choisi d’écrire un projet pour étoffer l’effectif féminin de l’école de foot ruthénoise (Photo Jean-Louis Bories).
Publié le , mis à jour

En battant Lille (2-1), les demoiselles du Rodez Aveyron football ont lancé leur opération (commando) maintien en Division 1.

Au programme : deux déplacements (Albi, dimanche 22 avril, et Marseille, samedi 19 mai) et autant de réceptions (Fleury, dimanche 13 mai, et Lyon, dimanche 27 mai). Sur le groupe utilisé cette saison, pas une seule fille n’a été formée au Raf et trois uniquement (Manon Guitard, Laurie Cance et Anne-Sophie Ginestet) sont passées par la préformation sang et or.

« C’est de plus en plus difficile d’attirer des joueuses. Rodez fait moins rêver que Lyon, le PSG ou même Marseille », regrette Sabrina Viguier.

Et l’adjointe de Grégory Mleko, l’entraîneur des Ruthénoises en D1, de poursuivre sur le sujet : « Même si on manque de terrains, il y a pourtant tout ce qu’il faut ici pour (bien) travailler. Les filles qui arrivent de l’extérieur hallucinent quand elles découvrent les infrastructures. En fait, le plus dur est de les faire venir. »

S’appuyant sur ce constat, mais également sur le fait que Rodez dispose d’un des plus petits budgets de D1 féminine (les structures professionnelles englobent de plus en plus les footballeuses), l’ex-internationale aux 93 capes, passée par Toulouse, Montpellier, Lyon (deux Ligue des champions !), Göteborg et Saint-étienne, a décidé de se pencher sur une école de foot féminine au Raf.

« L’idée est de former nos jeunes, souligne Sabrina Viguier. Il faut faire de la masse, augmenter les effectifs, pour tendre vers l’élite. »

Et de faire les comptes : « Aujourd’hui, il y a seulement une vingtaine de filles âgées de 6 à 11 ans. C’est insuffisant ! Ce serait bien d’aligner une équipe par catégorie ». C’est ce projet qu’elle a choisi pour le volet théorique de son Diplôme d’état supérieur, mention football.

Elle y travaille depuis septembre et le grand oral est fixé à Jeunesse et Sports à Paris le 3 mai. Ce DES lui permettra d’entraîner en Division 1 féminine et en National 2 masculin.

En attendant, celle qui a soufflé ses 37 bougies le 4 janvier, formée en mixité à Laissac et mise sur orbite à Lioujas - « Ma vie a été menée par le football et j’ai un profil pour transmettre » - , a déjà imaginé les actions de son projet, baptisé « Raf’hall de joueuses, Raf’hall de football ».

Le hall est la porte d’entrée : prononcer « al » pour le premier et « ol » pour le second. Après avoir visité les écoles primaires du secteur ruthénois, Sabrina Viguier envisage deux journées hors temps scolaire en mai. Puis « Foot 2 rue » le 27 mai, avant la réception de Lyon, sur l’esplanade des Rutènes (avec le District) et une journée portes ouvertes, au stade Louis-Polonia, mercredi 13 juin.

Les parents qui veulent en savoir plus sur cette école de foot féminine peuvent téléphoner au 05 65 68 26 23 ou contacter Flavie Lemaitre à ecoledefoot@rodezaveyronfootball.com.

Centre Presse / Rui Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

285 €

Appartement situé au 3ème étage L'appartement est composé : - D'un hall d[...]

185000 €

A VENDRE RÉSIDENCE VICTORIADans une Résidence neuve au coeur du quartier de[...]

275 €

RODEZ - STUDIO récent dans un immeuble de standing en coeur de ville compre[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?