Agriculture : du changement pour demander une aide de la Pac

  • Michèle Lugrand, aux côtés de Jacques Molières (au centre) (Photo Ph.H.).
    Michèle Lugrand, aux côtés de Jacques Molières (au centre) (Photo Ph.H.).
Publié le

Les services de la DDT (Direction départementale des territoires) sont encore en pleine ébullition.

Leurs agents épaulent en ce moment les agriculteurs remplissant les déclarations pour bénéficier de la Pac.

Dans un avenir proche, ce service sera assuré par la chambre d’agriculture et CerFrance. La secrétaire générale de la préfecture, Michèle Lugrand, le président de la chambre d’agriculture, et Jacques Molières ont ainsi présenté les dispositifs d’accompagnement dont disposent les agriculteurs.

L’an passé, les services de la DDT ont aidé à remplir près de 1 700 dossiers sur les 7 900 dossiers Pac du département. « De plus en plus, nous, la Chambre d’agriculture et CerFrance, allons prendre le relais des services de la DDT, explique Jacques Molières. Mais nous continuerons à collaborer étroitement avec les services de l’état pour établir au plus juste ces déclarations Pac. »

« L’objectif est de ne laisser personne sur le bord de la route, assure Michèle Lugrand. Cette année, d’ailleurs, les retards dans le versement de la Pac doivent être rattrapés. »

Centre Presse / Philippe Henry
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?