Rodez

Championnat de France de marathon : Romain Fayel sur les traces de Norbert Sahut

  • Une très belle histoire sportive et d’amitié entre Romain Fayel (à gauche) et Norbert Sahut.
    Une très belle histoire sportive et d’amitié entre Romain Fayel (à gauche) et Norbert Sahut.
Publié le / Modifié le S'abonner

C’est mon mentor sportif et mon ami ». Voilà comment Romain Fayel parle de Norbert Sahut. Les deux licenciés du Stade Rodez athlétisme prendront le départ dimanche du mararthon d’Albi, support du championnat de France de la distance (42,195 km). Le premier a décroché son billet en master 1 et en 2h41’ à l’occasion du marathon de Paris 2017, tandis que le second s’est qualifié, en master 2 et en 2h51’50’’, la même année mais à Barcelone.

Une belle expérience sportive certes mais aussi, et surtout peut-être, une aventure humaine qui remplit Romain Fayel d’émotion. Il transpire sur le macadam mais là, ce sont les yeux qui transpirent. « C’est un beau clin d’œil et j’avais envie de rendre hommage à ce formidable champion, insiste-t-il. Il ne ménage pas son temps pour s’occuper de moi et il le fait avec beaucoup de passion ». Sacré champion de France de marathon en 1991 sur le circuit... d’Albi, Norbert Sahut est l’entraîneur de Romain Fayel.

Tout a commencé en 2010. Footballeur, après avoir porté le mail-lot d’Onet-le-Château (avec un certain Nicolas Teffo), Romain Fayel jouait alors à Druelle. Lors d’un match de coupe de France contre Revel, il se blesse. Verdict : rupture des ligaments croisés. Une blessure que Norbert Sahut avait pronostiquée quelques mois plus tôt : « Tu vas finir par te faire mal à un genou ! ». Après une bonne rééducation, fini le ballon rond et place à la course à pied. « Je ne suis pas issu de la famille athlétisme mais j’ai pourtant été vite adopté », reconnaît ce professeur des écoles à Sainte-Radegonde et maître formateur, âgé de 40 ans (dans un mois), marié et père de deux enfants. Il poursuit : « Tout ça, je le dois à Norbert. Cet esprit de dépassement et cette progression constante, c’est lui ».

Du coup, il a goûté à tous les formats de course avec de jolis chronos : 33’20’’ sur le 10 kilomètres (18 km/h), 1h13’ sur le semi-marathon et 2h41’ donc sur le marathon. Dimanche, il va courir son quatrième : deux à Toulouse et celui de Paris. L’objectif est « d’améliorer ma meilleure marque en partant un peu plus vite. Sur la base de 2h38’ ». Osant même donner un classement : « J’aimerais un top 15 dans ma catégorie ».

Un résultat qu’il dédiera sans aucun doute à Norbert Sahut. « Il m’a convaincu de me lancer dans la course à pied et m’a donné le plaisir de courir, souligne Romain Fayel. J’aime ses méthodes très progressives car il ne veut pas abîmer l’intégrité physique de l’athlète ». Et l’intéressé de conclure sur cette relation forte avec le champion âgé de 56 ans : « On passe du temps ensemble toutes les semaines, notamment pour les plans d’entraînement. Sinon, on s’appelle. Quand je doute, j’ai son soutien ».

Centre Presse / Rui Dos Santos
L'immobilier à Rodez

320 €

Situé proche du Centre Ville, appartement de type 1 duplex semi meublé comp[...]

335 €

LOCATION APPARTEMENT STUDIO SANS FRAIS D'AGENCE Studio rdc : 1 sas entrée, [...]

359 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Hall d'entrée, une pièce pri[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir