Decazeville

Les tatoueurs decazevillois de La Gorgone en convention à New York

  • Les tatoueurs decazevillois de La Gorgone en convention à New York
S'abonner Mis à jour le -- partages

Dans la rue Gambetta à Decazeville, au shop La Gorgone, les deux tatoueurs Alex et John ont déjà participé à de nombreuses conventions de tatouage en France telle que celle de Lyon, qui tombait au même moment que celle de Decazeville, Agde, Perpignan, Toulouse, mais également au Luxembourg.

Alex a déjà sept titres à son actif. Il a remporté à Agde notamment les fameux titres « Best of day » et « Best of week-end », qui récompensent ses pièces réalistes à Lyon. John a de son côté remporté le premier prix « Best of samedi » pour un tatouage de style new school à Agde.

Du 13 au 15 juillet, les deux tatoueurs decazevillois ambitieux participeront à une convention à New York juste à côté de l’Empire State Building. L’occasion pour eux de se faire connaître et de tatouer aux côtés des plus grands du milieu du tatouage tels que Nikko Hurtado, Carlos Torres, Paul Booth, Matteo Pasqualine, Jesse Smith. « La crème de la crème » pour ces deux passionnés de dessin.

« Le challenge est deux fois plus beau et on se dit qu’on est plus méritant, quant à des conventions, il y a des gars bien meilleurs que toi à côté », sourit Alex qui a ouvert son shop, il y a quatre ans, à Decazeville. Il constate une véritable évolution quant à la vision du tatouage dans la cité minière. « En dix ans, on voit que la taille des tatouages a grandi. ça a vraiment explosé, on fait maintenant des pièces énormes, tandis qu’à l’époque, les pièces étaient plus discrètes et sous les vêtements », explique Alex. Le tatouage s’est ainsi totalement démocratisé, même à Decazeville.

Banquiers, policiers, il voit défiler dans sa boutique toutes les professions. Alex et John accueillent aussi de manière temporaire des tatoueurs venus de grandes villes, comme Saïd, de Lyon, venu tatouer pour une semaine à Decazeville. « Ils ont un style différent du nôtre, c’est un moyen de partager entre nous différentes techniques, nos méthodes, nos influences », poursuit Alex. Et ces tatoueurs en résidence éphémère dans sa boutique sont souvent ravis de leur séjour à Decazeville. « Ils viennent de grandes villes, donc ils sont contents de venir ici car souvent les gens leur laissent une totale liberté au niveau du dessin, tu peux plus développer ton style ».

Réagir