Simon Dubocage à sa main sur la Boucle druelloise, Saint-Girons s’impose sur le 15 km

  • Simon Dubocage à sa main sur la Boucle druelloise, Saint-Girons s’impose sur le 15 km
S'abonner Mis à jour le -- partages

Même le crachin n’y peut rien. Hier, en ce 1er mai synonyme de fête du travail, Simon Dubocage a accompli le sien en enlevant le 10 km d’une 26e édition de la Boucle druelloise réussie entre Balsac et Druelle, accrochant à son tableau de chasse une 4e victoire cette année sur le Challenge Groupama-Centre Presse.

Après sept manches (sur 14), rien ne semble pouvoir stopper le triathlonien de Millau dans sa quête revendiquée de l’épreuve départementale. Et même les conditions météo, donc, qui n’auront finalement pas tant perturbé une mouture placée pour la première fois sous le signe de la nouvelle commune.

« Le temps était idéal, souriait à contre-pied le vainqueur, arrivé avec une minute d’avance sur Jérôme Andrieu (Jog 12) et Loïc Raynal (Team Pif). Le crachin, ce n’était pas gênant. » Pas plus que le froid, malgré un mercure avoisinant les cinq degrés au départ, à 10 heures.  Avec ses dauphins, le Sud-Aveyronnais a fait monter la température dès le coup de pistolet, s’échappant en groupe jusqu’au 4e km. Avant de s’envoler de quelques centaines de mètres.

Une distance suffisante pour lever les bras au bout de 33’ 41” de course et pour dédier ce 4e succès à Christine Hellec, amie disparue récemment. Outre la confirmation du cavalier seul de Simon Dubocage sur le challenge Groupama-Centre Presse, et de la forme de l’inusable Thomas Saint-Girons (Endurance Shop Rodez) titré sur le trail 15 km, cette 26e Boucle aura aussi été l’occasion de tester un nouveau parcours routier. Désormais direct entre Balsac et Druelle, en lieu et place d’une boucle, le 10 km a remporté l’adhésion des participants.

Au total, ceux-ci étaient 290 à courir, et plus de 370 en ajoutant enfants et randonneurs. Un résultat « correct vu le mauvais temps », soufflait l’organisatrice en chef, Anne-Marie Calmels, au moment où le soleil pointait le bout de ses rayons.

Réagir