Rodez

Rodez : mis en vente à 100€, un tableau part pour... 3200€ !

Publié le / Modifié le S'abonner
Il y a eu des surprises sous le marteau du commissaire-priseur, lors d'une vente aux enchères à Rodez mercredi...

Longue journée de vente aux enchères, mercredi, à Bel Air. Sous le marteau d’Hervé Legroux, pas moins de 480 objets ont été adjugés. Entre jouets, tableaux, bijoux, pièces, dessins et autre petits meubles, il y avait quelques curiosités bien évidemment. Comme ces quelques dessins signés Cabrol. Présenté dans un premier temps comme étant les œuvres de Raoul Cabrol, célèbre caricaturiste aveyronnais, connu notamment pour ses dessins d’Hitler qui séduisait tant Churchill, Hervé Legroux a émis un doute au dernier moment sur leur authenticité. « Je les vends comme des dessins étant signés Cabrol. Mais la signature ne ressemble pas à celle du Cabrol aveyronnais. Il y avait un Cabrol qui dessinait pour Minute, c’est peut-être lui...» Résultat, les dessins ont eu du mal à partir. Hormis un relatant une grève SNCF, parti pour 25 euros, le reste a eu du mal à se vendre. Même à 5 euros !


Mis à prix 100 €, vendu 3 200 €
Mais il n’en fut pas de même pour un tableau de composition abstraite sans signature, de l’École du XXe siècle dans le goût de Poliakoff. Mis à la vente pour 100 euros, il est parti pour... 3 200 euros ! Et ce, au terme d’une bataille livrée à distance par deux acquéreurs sur Internet.

Quelques autres tableaux ont eu droit à de beaux « échanges ». Une aquarelle de Stéphen Gilbert mise à prix 80 euros a été ainsi vendue 400 euros. Une composition abstraite « d’après Milarès » a, elle, été vendue 800 euros, alors que la mise à prix était fixée à 100 euros. Un tableau d’Eugène Viala était également à la vente, hier. Mis à prix 200 euros, il a fait le bonheur d’un acquéreur par Internet pour 430 euros. Un tableau de l’école impressionniste, intitulé « Voyageurs Gare de l’Est », estimé 300 euros a été vendu 1 000 euros.
Tout au long de cette journée, les ventes se sont ainsi enchaînées avec plus ou moins de succès. On relèvera que l’or reste une valeur sûre. À l’instar de ces 10 pièces de 20 francs vendues 1 960 euros, ou cet autre lot de 10 pièces de 10 francs vendu 1 460 euros. Idem pour les beaux bijoux, avec ce collier vendu 740 euros, cette paire de boucles d’oreille en or blanc partie pour 1 300 euros... Entre autres curiosités, il y avait ce plat en argent, de l’époque Louis XV, adjugé à 640 euros, ces 10 kg de différentes pièces françaises vendues 90 euros, ce deux BD d’Astérix, datant des années 1960, vendues pou 90 euros... Sous le marteau, il y avait pour tous les goûts et, presque, toutes les bourses !

Les dernières vidéos
Réagir