Justice

Aveyron : il vole un téléphone et écope de huit mois de prison avec sursis

  • Aveyron : il vole un téléphone et écope de huit mois de prison avec sursis
    - Illustration
S'abonner Mis à jour le -- partages
Dernière chance pour le jeune majeur decazevillois...

Les faits se sont déroulés à Decazeville. Jeudi, une dame appelle les policiers. Elle vient de se rendre compte que quelqu’un s’est introduit dans sa maison, alors qu’elle était au jardin, et lui a dérobé son portable et un petit porte-monnaie. Le tout était posé sur la table du salon. Arrivant sur les lieux, les policiers decazevillois aperçoivent un jeune qu’ils connaissent pour être coutumier de ce genre de faits. Ils vont le voir et se rendent rapidement compte qu’il est complètement ivre. Et en possession du téléphone en question.

 

Tout juste majeur

Ce vendredi, il était présenté en comparution immédiate au palais de justice de Rodez. Là, les juges comprennent que ce tout jeune majeur est véritablement en perdition. Il passe ses journées à errer, et à boire, alors qu’il a juste 18 ans.
Dans la salle d’audience, il a du mal à répondre aux questions du juge. Ou à sa victime, présente à l’audience. Une dame, à qui a été restitué le téléphone, qui ne s’est pas portée partie civile, et qui a juste dit au jeune homme : « Choisis le bon chemin en trouvant un travail… »
Las, le procureur, à l’origine de cette demande de comparution immédiate, a, lui, pointé les nombreuses affaires en cours concernant le prévenu dans le cadre du tribunal pour enfants. Expliquant la raison de ce choix de comparution, alors que le garçon a un casier judiciaire vierge.  « Il faut mettre un terme à cette spirale infernale. » Et de requérir quatre mois de prison ferme et quatre avec sursis, assortis d’un mandat de dépôt.
« Une peine inadaptée pour un délinquant primaire », pour l’avocat de la défense. Le tribunal a finalement condamné le prévenu à huit mois de prison avec sursis. « Le plus important étant sans doute les peines d injonction de soins et de travail », a soufflé le juge. Une dernière chance en somme pour ce jeune avant la case prison.
 

Réagir