Le groupe Bosch veut continuer à miser sur le diesel

  • Bosch
    Bosch
Publié le , mis à jour

« Si on est capable de donner une deuxième vie au moteur diesel, ça facilite la vie du site de l’Aveyron, qui produit bougies et systèmes d’injection », a déclaré le président de Bosch France, Heiko Carrie.

Selon nos confrères du Point.fr, le groupe Bosch espère beaucoup de sa nouvelle technologie, qui permet, selon l’industriel, de réduire drastiquement les émissions d’oxyde d’azote des moteurs diesel, pour l’avenir du site de Rodez.

« Si on est capable de donner une deuxième vie au moteur diesel, ça facilite la vie du site de l’Aveyron, qui produit bougies et systèmes d’injection », a déclaré Heiko Carrie, lors d’une récente conférence de presse sur l’un des sites du groupe en région parisienne, à Drancy.

« On a plusieurs idées qui se développent sur le site, a-t-il ajouté. On va garder le maximum des collaborateurs. » « La solution pour Rodez est basée sur une certaine stabilité du marché du marché du diesel, qui ne cesse de s’éroder en Europe. Si le marché chute complètement, le problème est plus grave », a néanmoins concédé le patron de Bosch France.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?