Espalion

Le 20e festival de la randonnée sur les rails

  • Les différentes parties prenantes du festival ont dit leur espoir de le voir perdurer.
    Les différentes parties prenantes du festival ont dit leur espoir de le voir perdurer.
Publié le / Modifié le S'abonner
L’assemblée générale de l’association s’est déroulée vendredi 3 mai dans les locaux de la mairie d’Espalion.

C’est en présence du bureau, des représentants des maires, des animatrices des Offices de tourisme que cette réunion présidée par Jean-François Albespy a permis de faire le bilan de la saison écoulée et de préparer la 20e édition.

En ce qui concerne le festival de l’été dernier, on constate une baisse au niveau des participants en grande partie suite à une météo aléatoire (un fait qui s’est aussi ressenti dans les autres événements), mais il y a eu, comme d’habitude, une satisfaction générale avec une excellente qualité des prestations.

Jean-François Albespy a précisé que « ce bel outil, à la disposition des communes, permet de promouvoir efficacement notre magnifique territoire du Nord-Aveyron. Ce sont près de 280 sorties qui ont eu lieu, avec une participation de plus de 2 600 personnes, ce qui n’est pas négligeable au niveau du tourisme vert ».

La der pour Christian Camviel Pour cet été, le 20e festival sera prêt d’ici quelques semaines avec toujours un vaste choix de sorties à pied, VTT, cheval, canoë, des rencontres avec des passionnés et... surtout de nombreuses nouveautés pour fêter ce 20e anniversaire. Simone Anglade a présenté un bilan financier équilibré avant de poser la question du devenir de ce Festival.

En effet, Christian Camviel, qui a imaginé et créé ce concept et qui l’a organisé pendant toutes ces années a annoncé qu’après 4 saisons touristiques dans les Gorges de l’Aveyron, 6 saisons à Nant, pays des grands causses et de l’Aigoual et ces 20 saisons estivales sur le Nord Aveyron, il n’organiserait plus cet événement.

Mais à aussi dit son espoir (comme toute l’assemblée) de le voir perdurer « car la demande est bien présente et ce festival est parfaitement structuré avec des animateurs bénévoles sur le terrain toujours aussi passionnés pour faire découvrir et partager leur territoire ». Même si le chef d’orchestre se retire, la partition est aujourd’hui maintenant bien rôdée et toutes les forces vives du tourisme vert vont mettre toute leur énergie pour trouver la meilleure solution pour poursuivre ce festival. C’est du moins l’espoir de tous. 

Réagir