Culture et Loisirs

Rallye : les amis de Chenard et Walcker en balade aveyronnaise

  • Quelques véhicules qui seront présents en Aveyron. Ci-dessous, Gérard Roblot quand il restaurait sa « Torpille » en 2015.
    Quelques véhicules qui seront présents en Aveyron. Ci-dessous, Gérard Roblot quand il restaurait sa « Torpille » en 2015.
  • Rallye : les amis de Chenard et Walcker en balade aveyronnaise
Publié le / Modifié le S'abonner

Vendredi et samedi, une vingtaine d’équipages venus de toute l’Europe sillonneront les routes du département à bord de leurs voitures d’avant-guerre signées d’une marque française disparue en 1939.

La marque ne parle guère aux plus jeunes des collectionneurs. Et pourtant, Chenard et Walcker fut un grand nom de l’automobile en France, construisant à Genevilliers voitures et camions.

Les passionnés, eux, n’ont rien perdu de leur attrait pour ce constructeur qui livra autos de luxe et de sport qui vont marquer le premier tiers du siècle dernier.

C’est en Aveyron que l’association des « Amis de Chenard et Walcker » a ainsi décidé de se retrouver ce week-end, à l’invitation notamment de la Magneto du Rouergue et de son vice-président Gérard Roblot.

Ce dernier a restauré dans son atelier de Flavin un magnifique témoignage du savoir-faire de la marque, un T 8 « Torpille », roadster de 1929 doté de six cylindres et 14 CV, taillé pour la course et produit à seulement six exemplaires.

Sauveterre, Rodez et Espalion

À ses côtés, des passionnés venus de Strasbourg, d’Orléans, d’Auvergne, mais aussi de Belgique, du Luxembourg, de Suisse et d’Angleterre.

Et comme toujours pour les rallyes de belles anciennes, la convivialité et le tourisme seront au rendez-vous.

Le grand public pourra admirer ces trésors du patrimoine automobile au cours des quelques étapes du périple de cette vingtaine d’équipages.

Ainsi vendredi sur la place des Arcades de Sauveterre-de-Rouergue de 11 h 30 à 15 heures, avant de remonter l’avenue Victor-Hugo aux environs de 17 heures. Puis le lendemain samedi 12 mai sur la place du Foirail entre 16 heures et 17 heures.

Réagir