Santé

Allaitement : les Françaises suivent-elle les recommandations nutritionnelles ?

  • Allaitement : les Françaises suivent-elle les recommandations nutritionnelles ?
    Allaitement : les Françaises suivent-elle les recommandations nutritionnelles ? destinationsante.com - destinationsante.com
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
On le sait, au cours de l’allaitement, l’alimentation de la femme est aussi importante pour elle que pour le bébé. Une récente étude a donc cherché à savoir si les Françaises allaitantes sont bien en adéquation avec les recommandations nutritionnelles officielles… Et les résultats ne sont guère encourageants.

En octobre 2014, une équipe du Centre de Recherche pour l’Étude et l’Observation des Conditions de Vie (CREDOC) s’est donc intéressée aux habitudes alimentaires des Françaises allaitantes. Dans le détail, 250 femmes âgées de 25 à 54 ans ont été recrutées. Leurs habitudes alimentaires ont été répertoriées sur 7 jours consécutifs.

Première observation, le modèle traditionnel français de 3 repas par jour est respecté par une large majorité. Malheureusement, le reste du constat n’est pas aussi brillant.

Des recommandations pas vraiment suivies…

Commençons par l’hydratation de la maman. Elément clé qui participe notamment à la lactation, la consommation d’eau devrait être au moins d’un litre et demi par jour. Le compte est loin d’être atteint puisque ces femmes boivent en moyenne… 600 ml par jour. On n’est donc même pas à la moitié !

Pour ce qui est des 5 fruits et légumes par jour, là encore, les consignes ne sont pas respectées : envrion 3 portions par jour. En fait, seules 11% des participantes suivent les recommandations.

Le bilan pour les produits laitiers n’est guère plus glorieux. Si la quasi-totalité en consomme chaque jour, seule 1 femme sur 5 en mange 3 portions quotidiennement. Même chose pour les produits céréaliers.

Idem pour la consommation d’œufs, de poissons ou de viandes maigres. Devant ce constat, sans trop de surprise, les auteurs indiquent que les apports en nutriments essentiels (protéines, lipides, acides gras essentiels, glucides complexes, fibres, vitamines, minéraux…) ne sont pas « en adéquation avec les apports nutritionnels conseillés cette population spécifique ». Ainsi, les apports journaliers moyens en calcium, iode et zinc sont inférieurs aux recommandations.

En cause, « une faible observance des concernant la consommation de lait et de produits laitiers ». Les apports en vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B9, A, C, D et E sont eux aussi à la peine. Une meilleure information des femmes allaitantes serait peut-être nécessaire !

L’IA et la réalité virtuelle boostent le diagnostic du cancer

Source : Destination Santé

Réagir