Agriculture

Le(s) loup(s) reprennent du service dans le Sud-Aveyron

  • Le(s) loup(s) reprennent du service dans le Sud-Aveyron
S'abonner Mis à jour le -- partages
Onze moutons ont été tués en deux nuits cette semaine...

 

Après la série d’attaques fin avril, qui a semé sang et zizanie dans les troupeaux du Larzac, le loup a attaqué deux fois coup sur coup. Dans la nuit de mercredi à jeudi, cinq moutons ont été tués et un sixième croqué encore vivant a dû être achevé, chez Jean-Paul Scoquart, à Bengouzal, commune de Sainte-Eulalie-de-Cernon. Chez son voisin Régis Roustan, au Gaec de la Baïsse, dans la nuit de jeudi à vendredi, trois brebis ont été dévorées, et deux autres, dont les gigots ont été entamés, ont été achevées.

« L’année dernière à cette époque, il n’y avait pas encore eu beaucoup d’attaques, résume Jean-Paul Scoquart, qui ne baisse pas les bras, malgré le nombre considérable d’attaques dont est victime son troupeau. Cette année, on est déjà au moins à 43 brebis mortes dans les fermes avoisinantes, juste sur le Sud-Aveyron. »

L’agriculteur, qui fait des agneaux à l’herbe, ne peut pas rentrer ses brebis. Le loup remet directement en question son activité et la passation de sa ferme qui est en cours. La bataille qu’il mène actuellement est de faire reconnaître par l’administration qu’il n’y a pas qu’un seul animal qui frappe le territoire, mais au moins une dizaine, comme le prouvent les analyses génétiques demandées à un institut allemand. Les agriculteurs les ont financées de leur poche, mais elles n’ont pas été reconnues.

Réagir