Estaing

La secrétaire générale de la préfecture découvre la commune et ses atouts

  • Réception en mairie pour la présentation de la commune.
    Réception en mairie pour la présentation de la commune.
S'abonner Mis à jour le -- partages

À l’invitation de Jean-Claude Anglars et du conseil municipal de la commune, Michèle Lugrand, sous-préfète, secrétaire générale de la Préfecture de l’Aveyron s’est rendue sur la commune.

Après une réception en mairie pour évoquer les projets en cours, les élus ont présenté les travaux de mise en accessibilité des bâtiments publics ainsi que les travaux de rénovation des salles des fêtes (Mme Lugrand a indiqué que les subventions demandées à l’État allaient être accordées) ; les études « Cœur de village et RD en traverse » du bourg de Sébrazac qui vont être engagées. Ce fut l’occasion aussi pour le maire de présenter la vie économique, sociale, associative et culturelle de la commune. À Noalhac, la sous-préfète et les élus ont été accueillis par Aurore et Jean-Pierre Alaux sur leur exploitation en production de veau d’Aveyron et du Ségala ainsi que sur la ferme voisine de Daniel Baulès, Maxime Fontanier et bientôt Loïc Baulès avec leur élevage de bufflonnes produisant du lait. À l’issue de ces deux visites, Mme Lugrand a indiqué être « très heureuse de voir sur cette commune une agriculture dynamique, symbolisée par des jeunes agriculteurs avec des projets d’avenir qui s’engagent dans des démarches de qualité et appréciées des consommateurs ».

À Verrières, la secrétaire générale a parcouru un bout du chemin de Saint-Jacques sur le GR65 et a pu apprécier le travail réalisé sur le patrimoine vernaculaire dans le cadre du Pôle d’excellence rurale : aménagement des bas-côté des routes, points d’eau, toilettes, signalétique et pose de clous au sol labellisés par l’Acir et l’État français comme signe de reconnaissance à l’Unesco.

Accueillie chez Monika Liné-Golz, créatrice de mode, installée à l’atelier du Réquista dans une belle bâtisse, cette dernière a expliqué avec passion son « parcours de vie » et son travail. Avec ses collaborateurs, elle réalise des accessoires de mode et vêtements en tissus plissés et quitte régulièrement l’atelier pour présenter ses créations dans des salons professionnels ou lors d’expo-ventes partout en France, en Europe jusqu’au Japon. Mme Lugrand a été impressionnée par le parcours atypique de cette femme artisan qui apporte la preuve que l’on peut s’installer en Aveyron dans un cadre agréable et y réussir.

Réagir