Rodez

Alcool au volant : interpellé deux fois en quinze jours, il part en prison

  • Alcool au volant : interpellé deux fois en quinze jours, il part en prison
S'abonner Mis à jour le -- partages
Le quadragénaire comparaissait mercredi devant le tribunal correctionnel de Rodez.

Interpellé une première fois, le 1er mai, pour conduite sous l'empire d'un état alcoolique, un quadragénaire comparaissait mercredi devant le tribunal correctionnel de Rodez, pour ces mêmes faits.

Contrôlé lundi, -soit moins de quinze jours après- au volant et avec, là encore, un taux d’alcool dans le sang supérieur à la limite légale, le prévenu a finalement été condamné à une peine de prison ferme. 

« J’ai eu des difficultés ces derniers temps »

« Pouvez-vous m’expliquer pourquoi avoir repris le volant en ayant bu alors que vous vous étiez fait contrôler quinze jours avant ? », lance le procureur, Frédéric Coulomb.

A la barre, l'homme bredouille un début de réponse : « J’ai eu des difficultés ces derniers temps. L’entreprise que j’avais lancée n’a pas marché. C’était un échec. »

Le prévenu avait repris, il y a quelques mois, un débit de boisson. « Sachant que vous aviez un problème avec l’alcool (le prévenu a confié avoir fait sept cures de désintoxication, NDLR) pourquoi avoir repris un bar ? », assène le procureur de la République.

Mandat de dépôt

« Vous avez déjà fait l’objet de cinq condamnations. Je crois que la justice à fait preuve de pédagogie avec vous. » Et le procureur de réclamer une peine d’un an de prison, dont six mois avec sursis avec une mise à l’épreuve pendant trois ans. Et surtout, « un mandat de dépôt. C’est nécessaire. Vous devez commencer à vous soigner immédiatement », assure Frédéric Coulomb. Après avoir délibéré, le tribunal a suivi les réquisitions du procureur. 

Réagir