Conques

Le tympan de l’abbatiale de Conques retrouve ses éclats originels

Publié le / Modifié le S'abonner
À partir du 25 mai, le célèbre tympan de l’abbatiale Sainte-Foy s’offre une mise en lumière animée. À découvrir tous les soirs, de 22 h 15 à 22 h 45.

Comme promis (lire notre édition du 25 août 2017), et alors que la saison touristique approche à grands pas (de pèlerins et de randonneurs, bien sûr !) le célèbre tympan de l’abbatiale Sainte-Foy de Conques s’offre une nouvelle jeunesse en retrouvant sa polychromie et ses éclats originels.

Une mise en lumières que touristes, pèlerins du GR 65 sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle et autochtones découvriront et pourront admirer (gratuitement) tous les soirs, de 22 h 15 à 22 h 45, à partir du vendredi 25 mai, jusqu’au 1er novembre.

Afin de mettre en valeur cette œuvre majeure de la sculpture romane du début du XIIe siècle, illustration du Salut et du Jugement dernier, d’après l’Évangile selon Matthieu, la municipalité de Conques-en-Rouergue a confié à Atem la réalisation de cette scénographie, d’une durée d’environ 10 minutes.

Atelier de scénographie urbaine, créé en 1985, à Paris, Athem est spécialisé dans la mise en valeur et l’habillage de lieux et édifices, ainsi que la création et la réalisation de spectacles lumière.

124 personnages

Situé sur le portail occidental, large de 6,70 mètres pour une hauteur de 3,60 mètres, le tympan de l’abbatiale de Conques contient 124 personnages, en trois registres et 29 tableaux, dans un état de conservation tout à fait remarquable.

Un véritable et magnifique chef-d’œuvre, dont la mise en lumières permet de révéler toutes les richesses, en donnant des clefs de compréhension historiques et spirituelles, favorisant l’imaginaire. L’animation reprend la narration globale du Jugement dernier, autour des représentants de la Cour céleste, anges, élus, damnés et autres démons.

Un atout esthétique et touristique supplémentaire pour le village, qui ambitionne de décrocher le précieux label des Grands sites de France.

Investissement de 120 000 €

Cette scénographie a représenté un investissement de l’ordre de 120 000 €, en partie subventionné par l’État, la région Occitanie et le conseil départemental de l’Aveyron.

Parallèlement, les services de la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) ont entrepris différents prélèvements et relevés, en prévision d’une restauration partielle du tympan, la pierre ayant subi, au fil des siècles, quelques mauvais effets de la pollution et des coulées d’eau.

À l’occasion de l’inauguration officielle de cette mise en lumières, en partenariat avec Aveyron Culture, Pierre-Yves Le Pogam, conservateur en chef du patrimoine, au département des sculptures, du musée du Louvre, animera une conférence, vendredi 25 mai, à partir de 20 h 30, au centre européen de Conques : « Quand les monuments et les sculptures du Moyen Âge étaient peints ».

Réagir