L’Octogonale a séduit le peloton

  • Le Lévezou a séduit le peloton
  • Le Lévezou a séduit le peloton
  • Le Lévezou a séduit le peloton
  • Le Lévezou a séduit le peloton
  • Le Lévezou a séduit le peloton
  • Le Lévezou a séduit le peloton
  • Le Lévezou a séduit le peloton


Un nombre de participants inférieur à celui de l’an dernier (420 contre 520) mais une satisfaction inchangée : voilà le bilan dressé par Franck Pinot, président de l’Entente cycliste Luc-La Primaube et organisateur de l’Octogonale, à l’issue de la quinzième édition de la cyclosportive, hier.

« Il y avait des concurrents venus de tout le pays et tous les retours que l’on a pu avoir ont été positifs, notamment en ce qui concerne les parcours », a indiqué Pinot, voyant en la multiplication de ces épreuves une explication à la diminution du nombre d’inscrits.

« Le week-end dernier a eu lieu une cyclo à Millau, qui est venue s’intercaler entre la Lozérienne et la nôtre. Il y a de la concurrence »

Sur la route, la différence lors des deux épreuves chronométrées s’est faite dans la côte de Bonnecombe. En début de course, celle de Comps avait déjà permis de procéder à un premier écrémage.

Sur le « circuit des lacs » (98 kilomètres, 1 450 mètres de dénivelé positif), la victoire est revenue à Lucas Mayran, en 2h42’27’’ (vitesse moyenne : 36,19 km/h). Il a devancé Anthony Mouysset (2h43’36’’) et Robin Cueff (2h44’51’’). La première femme est Pauline Sabin-Teyssèdre, avec un temps de 3h01’18’’ (vitesse moyenne : 32,43 km/h).

Sur le « circuit Alexandre Geniez » (135 kilomètres, 2 190 mètres de dénivelé positif), c’est Titouan Guy qui s’est imposé au sprint, en 3h48’15’’ (vitesse moyenne : 35,49 km/h), devant Adrien Bonnet (même temps) et Alex Molin-Pradel (à une seconde). Chez les femmes, c’est Erna Fontein qui l’a emporté, en 4h33’41’’ (vitesse moyenne : 29,59 km/h).

Image /7

Réagir