Le sculpteur aveyronnais Rémy Teulier va exposer son « Homme de Vitruve » au Grand Palais

  • L’œuvre partira en février 2019.
    L’œuvre partira en février 2019.
Publié le / Mis à jour le S'abonner


On ne présente plus l’artiste sculpteur Rémy Teulier avec son « Dieu Pan » qui surplombe le mur de clôture de sa propriété, une de ses premières réalisations, ou encore son œuvre monumentale de 650 kg en marbre noir, « L’Ange de la liberté ».

Aujourd’hui, c’est une nouvelle fois sur un bloc de marbre izaourt noir que l’artiste s’exprime. « J’ai eu un délire personnel, rendre hommage à l’homme de Vitruve de Léonard de Vinci, vous savez la célèbre représentation des proportions idéales du corps humain parfaitement inscrit dans un cercle et un carré ! Dans un souci de tradition, je me suis dit qu’il fallait prendre le même chemin que les anciens (Rodin, Claudel, Bourdelle, Bartholdi…) et exposer au Grand Palais à l’occasion du Salon de la société des artistes français ».

Un support intellectuel, pas de maquette, un seul dessin d’après une photo et le geste commence… Cette envie de revisiter l’homme de Vitruve et de le transformer en messager intemporel qui traverse le temps et les modes avec un message beau, fort et sage.

Ses outils sont ancrés dans la matière sur le socle de la vie. Ils tracent le cheminement moral de l’homme dans son idéal. Le crâne, simple vanité, nous rappelle ce court passage sur la terre tandis que l’acacia présage une immortalité de l’âme. Le messager est pourvu d’ailes symbole des cieux.

Celles-ci laissant dessiner dans l’espace la douelle d’une clé de voûte qui concrétise la construction de l’édifice… Les symboles invisibles ou trop courants, si le messager est intemporel c’est pour cela qu’il est vêtu d’un sweet à capuche, jeans et basket…

L’art d’aujourd’hui comme les grapheurs, les DJ, les danseurs ou bien d’autres encore peuvent être considérés comme des messagers. Aujourd’hui, ce bloc de 10 000 kg en taille directe, après avoir dompté le marbre, s’être adapté à sa fragilité, à la matière pour revisiter le mouvement, a été ramené à 800 kg de matière après neuf mois de travail. Reste les finitions jusqu’en janvier 2019 avant l’exposition au Grand Palais, en février 2019, pour le concours et, qui sait, être exposé à jamais au Petit Palais.  

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Brandonnet

118000 €

Ce grand corps de ferme en pierre avec dépendances est situé à moins de 12 [...]

Toutes les annonces immobilières de Brandonnet
Réagir