Millau

Une nuit des musées de plus en plus populaire à Millau

  • Isabelle Falcomata a offert un numéro funambule poétique.
    Isabelle Falcomata a offert un numéro funambule poétique. - AT
S'abonner Mis à jour le -- partages

Plus de 600 personnes ont fait le déplacement samedi soir.
 

Voilà presque quinze ans que la Nuit des musées s’inscrit dans le calendrier des événements du printemps. À Millau, chaque édition a porté son lot de découvertes et d’animations. Pourtant, il y a rarement eu autant de monde que samedi dernier au musée.

Plus de 600 personnes ont fait le déplacement en centre-ville pour découvrir sous un nouveau jour les collections de l’hôtel de Pegayrolles. Au sous-sol, le public a pu percer les mystères des mythes antiques. Parée de son plus beau costume, la déesse Hécate a fait vivre avec beaucoup de passion les légendes grecques au milieu des collections de poteries de la Graufesenque.

À l’étage, les spectateurs ont fait un bond de plusieurs siècles en avant et découvert les salles d’exposition au son d’un orchestre baroque. Mais ce qui aura sans doute le plus séduit le public, ce sont sans aucun doute les animations extérieures. Les visiteurs se sont massés en nombre dans la cour du musée pour admirer le fabuleux spectacle de la compagnie Double accroche.

Isabelle Falcomata a offert aux Millavois un numéro de funambule poétique, accompagné en musique par la violoncelliste Anne Piffard. L’acrobate a tissé sa toile sur les murs et fenêtres du musée, évoluant en verticale jusqu’à rejoindre le public. Une représentation époustouflante durant laquelle petits et grands ont paru comme subjugués. Une belle manière de découvrir le musée différemment et de s’approprier un peu plus cet endroit parfois boudé par les Millavois. 

Réagir