Santé

Chirurgie : réparer une valve sans ouvrir le cœur !

  • Chirurgie : réparer une valve sans ouvrir le cœur !
    Chirurgie : réparer une valve sans ouvrir le cœur ! destinationsante.com - destinationsante.com
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Pour la première fois en France, un patient a bénéficié d’une intervention de réparation de sa valve cardiaque tricuspide sans subir une opération à cœur ouvert. Une méthode déjà mise en œuvre pour d’autres pathologies cardiaques. Cette première a eu lieu au CHU de Nantes et le patient est sorti de l’hôpital au bout de 48 heures.

« Depuis quelques années, le traitement percutané (sans ouverture chirurgicale du thorax) des valves cardiaques est devenu possible en utilisant la route offerte par les vaisseaux sanguins pour gagner l’intérieur du cœur », rappelle le CHU de Nantes. Une seule restait inaccessible, la valve tricuspide.

Grâce à un système de clip mis au point en 2017 par la société Abbott, un Français de 61 ans a pour la première fois en France, bénéficié de cette intervention non invasive réalisée par l’équipe de cardiologie interventionnelle et d’imagerie de l’institut du thorax au CHU de Nantes. Composé d’alliages et de polyester, le clip agit comme une pince déposée sur la zone fuyante de la valve, une fois installé par le chirurgien, lui-même guidé par l’imagerie par rayons X et par l’échocardiographie.

« En trois heures, après ponction de la veine fémorale à la base de la cuisse, la procédure a permis la pose de deux clips sur la zone fuyante de la valve tricuspide », raconte le CHU de Nantes. « Le bon résultat constaté initialement est resté stable chez le patient qui a repris sa totale autonomie 48 heures plus tard sans l’ombre d’une cicatrice. » Ce résultat très positif est encourageant alors que l’étude internationale dans le cadre de laquelle l’opération a été réalisée a pour but d’évaluer l’intérêt de cette méthode.

Une fuite dans le cœur

Jusqu’à présent, le traitement de référence de ce dysfonctionnement était la chirurgie de remplacement valvulaire à cœur ouvert. Et si le patient était trop fragile, seul un traitement médicamenteux était possible pour prendre en charge les complications.

La dégénérescence de cette valve induit une fuite et un excès de sang dans l’oreillette droite. En surcharge de volume, elle ne peut alors plus correctement assurer

cette fonction de drainage occasionnant pour le patient une insuffisance cardiaque droite, avec des symptômes comme l’essoufflement, l’œdème ou gonflement des jambes, une dilatation douloureuse du foie.

En France, des milliers de patients souffriraient d’une fuite de la valve tricuspide.

Cancer : mieux gérer les effets indésirables des immunothérapies

Source : Destination Santé

Réagir