Faits divers

Enfants tués à Montbazens : le conducteur du tracteur contrôlé une heure avant le drame

  • Enfants tués à Montbazens : le conducteur du tracteur contrôlé une heure avant le drame
Publié le / Modifié le S'abonner
Une heure avant le drame lors duquel deux enfants, âgés de 7 et 8 ans, ont perdu la vie, le conducteur du tracteur a fait l'objet d'une contrôle de gendarmerie pour l'usage du téléphone portable au volant.

Le drame de Montbazens aurait-il pu être évité samedi dernier ? C'est en tout cas l'avis de l'avocat du prévenu, Laurent Balanger. Car son client a fait l'objet d'un contrôle routier par la gendarmerie de Montbazens une heure avant le drame lors duquel deux enfants, âgés de 7 et 8 ans, ont perdu la vie.

Lors de ce dernier, le conducteur a fait l'objet d'un simple contrôle pour usage du téléphone portable au volant de son tracteur. Mais les gendarmes n'ont pas procédé à un contrôle d'alcoolémie, alors que les analyses effectuées après l'accident ont révélé un taux de 0,94mg par litre d’air expiré, soit près de 2 grammes par litre de sang.
 

"Cela n'atténue en rien la culpabilité de mon client"


"Lors d'un contrôle pour l'usage du téléphone portable au volant, ce n'est pas une obligation de faire souffler le contrevenant. C'est à la discrétion des forces de l'ordre", a-t-on précisé ce vendredi du côté du parquet, après l'ouverture d'une information judiciaire lundi. Le prévenu encourt jusqu'à 10 années d'emprisonnement pour homicide involontaire aggravé par plusieurs circonstances.
"Ce contrôle effectué n'atténue en rien la culpabilité de mon client mais c'est du bon sens que de dire que cela n'aurait pas eu lieu si son taux d'alcoolémie avait été contrôlé. Il aurait terminé au poste et fait l'objet d'un retrait de permis...", souligne Me Balanger qui ne souhaite pas davantage s'exprimer sur le sujet.
Âgé de 27 ans, le prévenu est toujours incarcéré à la maison d'arrêt de Druelle. Samedi dernier, en fin d'après-midi, ce dernier a heurté deux enfants, âgés de 7 et 8 ans en vélo, au volant de son tracteur. Outre l'alcoolémie, l'enquête a montré qu'il conduisait avec un enfant de 10 ans sur les genoux et que l'ensemble était en surcharge de plus d'une tonne.

Sur le même sujet
Réagir