Maternité de Decazeville

Née en urgence à Decazeville, Alycia "va de mieux en mieux"

  • Née en urgence à Decazeville, Alycia "va de mieux en mieux"
S'abonner Mis à jour le -- partages
Alycia pesait 940 grammes à sa naissance ! Ses parents ont souhaité témoigner pour défendre l'hôpital et la maternité de Decazeville.

" Alycia va de mieux en mieux, elle se porte bien, même s’il faut qu’elle prenne encore des forces ", indiquent Laetitia et Anthony, heureux parents de leur premier enfant, pour lequel ils ont passé des nuits blanches d’inquiétude. On se souvient de la naissance d’une petite fille, le 10 avril dernier aux urgences de Decazeville. Une très grande prématurée puisque le terme de la grossesse devait intervenir le 16 juillet prochain.

Alycia prend des forces.
Alycia prend des forces.

Aujourd’hui, les parents d’Alycia veulent témoigner pour défendre l’hôpital. " Nous habitons dans le vallon et mon gynécologue est à Decazeville. Ce jour du 10 avril au matin, je ressentais des douleurs dans le ventre et je pensais qu’il s’agissait de soucis gastriques. Par précaution, nous avons décidé d’aller voir le gynécologue. Les minutes m’ont semblé interminables car j’avais des contractions mais je ne les identifiais pas comme telles car c’était ma première grossesse. Le Dr Hélou a vu que la dilatation était déjà importante et m’a conseillé de me rendre aux urgences, soit à Decazeville soit à Rodez où je devais initialement accoucher. Mais comme nous étions à Decazeville, je ne me voyais pas reprendre la route pour Rodez. J’ai été très bien accueillie et prise en charge aux urgences vers 10 h 20. Par chance, il y avait à l’hôpital une sage-femme présente pour une formation, le Dr Hélou est venu. Le SAMU pédiatrique de Rodez et celui de Toulouse sont arrivés par hélicoptère. Le directeur de l’hôpital était aussi dans le service ; il faisait les 100 pas derrière la porte. J’ai accouché aux urgences à 12 h 05, par les voies naturelles. Tout s’est bien passé, mais comme Alycia est née avec trois mois d’avance, elle a immédiatement été prise en charge en couveuse et emmenée par hélicoptère au service néonatalité de l’hôpital des enfants du centre hospitalier Purpan de Toulouse. Elle ne pesait que 940 g. Je n’ai pu la rejoindre que le soir vers 20 heures. Cela devait être au départ via une ambulance mais finalement cela a été aussi par hélicoptère ", explique Laetitia. Aujourd’hui, Alycia prend des forces et pèse 1,840 kg pour 40 cm. Laetitia et Anthony tiennent à remercier tous ceux qui ont pris en charge Laetitia et l’on aide à donner la vie : " Dans mon malheur, j’ai eu beaucoup de chance. Que ce serait-il passé s’il n’y avait pas eu les urgences à Decazeville ? Au-delà, je pense qu’il faut une maternité à Decazeville et conserver les services de l’hôpital. On ne peut pas demander aux mamans de prendre des risques sur la route. Et si l’hélicoptère n’était pas disponible ou ne pouvait pas voler pour des raisons météo ? ".

Au fil de l’évolution de l’état de santé d’Alycia et de l’affluence au service de néonatalité de Purpan, le bébé et la maman pourraient bientôt revenir en Aveyron, à l’hôpital de Rodez " si une chambre est disponible ". Félicitations aux parents et longue vie à Alycia.

Réagir