Espalion

Météo : une résurgence à l'origine des inondations à Espalion

  • Météo : une résurgence à l'origine des inondations à Espalion
  • Météo : une résurgence à l'origine des inondations à Espalion
Publié le / Modifié le S'abonner
Un violent orage survenu hier à la mi-journée a provoqué la fermeture de l’avenue de Saint-Côme.

Voici quelques semaines encore c’était le quartier du Moulin qui était inondé. Hier, c’est l’avenue de Saint-Côme qui en a fait les frais à Espalion.

L’accumulation des averses et surtout un violent orage survenu vers 13 heures ont formé une vague descendue de la rue du Chanoine-Auzuech au-dessus de l’institut de l’Immaculée Conception (IIC) pour filer avenue de Saint-Côme et rue du Dr. Trémolières.

Par chance, étant un mercredi après-midi, aucun cours n’avait lieu. « Cela nous évite au moins à devoir gérer les transports », a indiqué Eric Picard, maire, sur le qui-vive qui s’époumonait à interdire aux piétons d’emprunter le quartier pendant que les gendarmes faisaient la circulation au carrefour de l’avenue de Laguiole.

Nombreux dégâts

La route de Saint-Côme a donc rapidement été fermée pour permettre aux pompiers du centre de secours du Nord-Aveyron, aux salariés de la Direction départementale d’Espalion et aux employés municipaux de sécuriser et évacuer l’eau.

Un muret qui servait de barrage mais menaçait de s’effondrer a, en partie, été détruit. Pour ce faire, des parpaings du chantier parking Bessière ont été amenés pour permettre l’écoulement et un retour à la normale. Mais les dégâts sont nombreux. Les routes de Saint-Côme et de Combes sont défoncées.

Tout comme celle de la tour de Masse la veille. L’eau est entrée dans les caves de nombreuses maisons et de commerces comme le salon de coiffure Vaz, du Flore, d’Interdistribution.

La résurgence d’une grotte située sur le « Tioulas » serait à l’origine de ces maux.

Il n’en demeure pas moins qu’hier la route de Saint-Côme est restée fermée jusqu’à la fin de la journée provoquant des bouchons jusqu’à l’avenue de Calmont. Une déviation avait été mise en place par la D59, route de Lassouts. De nombreux riverains s’activaient à nettoyer la boue et les bouts de bois qui s’étaient infiltrés dans les pas-de-porte mais les stigmates seront longs à s’effacer.

L’alerte vigilance Orange pour risque d’orages lancée par la préfecture à 8 heures hier est maintenue ce matin. Le maire et ses adjoints ont constitué une cellule de crise qui s’apprêtait à passer une longue nuit de veille. Une fois encore…

À lire aussi
Réagir