Cyclisme

La Marmotte change de peau Les championnats de secteurs des Pointes d’Or au programme aujourd’hui

  • De 50 à 200 km, il y en aura pour tous les goûts au départ de Saint-Geniez-d’Olt, aujourd’hui. Archive JLB
    De 50 à 200 km, il y en aura pour tous les goûts au départ de Saint-Geniez-d’Olt, aujourd’hui. Archive JLB
S'abonner Mis à jour le -- partages

Exit la cyclosportive, place à la rando sportive. Pour sa vingt-deuxième édition, la Marmotte d’Olt s’est offert un changement de format en remisant chronomètre et classements au placard.

" Nous nous sommes rendu compte que les concurrents prenaient de plus en plus de risques sur la route, ce qui posait de sérieux problèmes en matière de sécurité, confie Jean Lavigne, l’un des organisateurs. ç’a été une décision dure à prendre mais elle était nécessaire. Par ailleurs, les pouvoirs publics sont de plus en plus exigeants et imposent désormais que les signaleurs soient formés et titulaires du permis de conduire. En tant qu’organisateurs, nous sommes en partie responsables devant la loi et nous ne voulons pas qu’il y ait un accident, même si le risque zéro n’existe pas. "

Ce matin, les inscrits, qui devraient être moins nombreux que l’an dernier, aux alentours de 300 contre 640 (Lavigne : " Avec le changement de formule, on a fait une croix sur la quantité "), prendront le départ de façon libre depuis Saint-Geniez-d’Olt (où sera également jugée l’arrivée), opteront pour une allure qui le sera tout autant et devront respecter le code de la route du fait de l’absence de motards et de signaleurs dans les passages dangereux. Les plus endurants donneront leurs premiers coups de pédales à partir de 7 h, avec la Marmotte d’Olt Ultra, nouveauté de cette année, avec ses 200 km au programme. " Beaucoup de cyclotouristes recherchent les longs parcours, comme pour Paris-Brest ; des courses de 300-400 km, détaille Jean Lavigne. Il leur faut de la grande distance. En proposant 200 km, nous avons fait en sorte de les attirer. "

À partir de 8 h 30, ce sera au tour des concurrents de la Marmotte d’Olt (120 km) de s’élancer, avant, à partir de 9 h et de 9 h 30, ceux de la Marmottine (80 km) puis du Marmouset (50 km). Pour ces deux dernières distances, les vélos à assistance électrique seront autorisés, dans une volonté de rendre le rendez-vous accessible à tous. Comme d’habitude, les inscriptions sont possibles sur place au départ.

Les benjamins et minimes vont disputer aujourd’hui les championnats de secteurs des Pointes d’Or (le triathlon) sur plusieurs sites de la région Occitanie : Montpellier, Carcassonne, Auch, Blagnac, Toulouse et Millau. Une soixantaine d’athlètes de Millau, Saint-Affrique et d’Athlé Lozère seront présents dans la cité du gant. Les autres clubs du département, Rodez et ses sections locales Courir en Lévezou et Athlé Vallon, La Primaube et Villefranche-de-Rouergue, ont quant à eux choisi le site de Toulouse Sesquières, qui va réunir plus de 280 athlètes. Chacun d’entre eux va tenter de réaliser son meilleur triathlon de la saison afin d’essayer d’entrer dans le top 80 de la Ligue pour être qualifié pour le championnat d’Occitanie, le 17 juin. Les meilleurs se retrouveront en juillet pour la finale nationale. La cuvée 2018 s’annonce bonne et des performances de bon niveau sont attendues de la part de l’ensemble des jeunes Aveyronnais, que l’on retrouvera le 9 juin sur la piste de Vabre, à Onet-le-Château, pour la finale du challenge du Conseil départemental.

Réagir