Gastronomie

Thérondels : la bonne table du bout du monde au chalet du lac

  • Daniel et Jean-Luc en osmose sur la presqu'île de Laussac.
    Daniel et Jean-Luc en osmose sur la presqu'île de Laussac.
S'abonner Mis à jour le -- partages
Sur la presqu’île de Laussac à Thérondels, l’établissement mêle beauté du site et mets gourmands.

Cela fait dix ans que Daniel Tarrisse a repris l’illustre Chalet du lac sur la presqu’île de Laussac.

« Partout où tu es, tu as une belle vue », dit-il en guise d’explication à sa passion pour le site historique et touristique.

À l’origine, le chalet était un petit café qui a pris ses aises pour offrir de bons plats grâce à l’arrivée du chef Jean-Luc Charmes, originaire de Maurs dans le Cantal. Car ici, le lac se fait fi des frontières, à cheval sur l’Aveyron et le Cantal.

Il en va de même de la gastronomie. Viandes d’aubrac avec la maison Grialou, rillettes de la ferme de Mathilde, glaces de la ferme de Dilhac d’un côté, du Cantal en fromages, andouillettes de Pierrefort, et poissons de la pisciculture de Polminhac de l’autre, et l’aligot pour ne pas faire de jaloux ! « C’est une cuisine familiale et traditionnelle », résume en ce sens le chef passé par les écoles hôtelières d’Aurillac, Saint-Chély-d’Apcher et qui a fait ses armes durant 15 ans au Canada.

Carte postale

Ce jour-là au menu, lentilles parfumées et crevette onctueuse, pavé et ses légumes fondants, fraise melba dont les fruits sont récoltés dans les bacs de la terrasse face au lac. On ne peut pas faire plus local !

Et tous les desserts sont garantis maison. Au plaisir de la bonne chère s’ajoute la vue paradisiaque sur le lac. La presqu’île de Laussac est un vrai havre de paix, seul point d’accès à l’eau avec ses plages et baignades surveillées, ses bateaux perdus au milieu de l’eau et du vert.

« Il y a eu un avant et un après vidange de Sarrans », confie Daniel. Le constat d’un éveil touristique.

C’était en 2014. Longtemps secret, le site inconnu est sur le chemin de la reconnaissance. La carte postale, en tout cas, est sous les yeux.

« Laussac est très lié à la météo.Quand il fait beau, c’est un lieu de farniente, de baignade, de sport, on déguste une glace et on mange une truite », poursuit Daniel.

Et sur la terrasse aménagée, il est difficile d’en repartir…

Son chef Jean-Luc, amoureux de la nature et des grands espaces, est lui aussi tombé sous le charme. Le site classé Espace Naturel Sensible, offre un dépaysement assuré.

« Il y a une ambiance particulière ici avec un mélange identitaire », conclut Daniel qui a même déposé la marque « Laussac Spirit » avec ses souvenirs de la presqu’île dans sa boutique.

Car Laussac est un pays à part entière. Une terre époustouflante du bout du monde et maintenant une terre aussi gourmande.Pour ce faire, le chef propose même sa formule dimanche et jours fériés au déjeuner. Il ne reste plus qu’à se jeter à l’eau !


Contact au 05 65 66 04 58.

Réagir