Santé

Dès l'automne, les pharmaciens aveyronnais vont pouvoir vacciner contre la grippe

  • La campagne de vaccination va débuter à l'automne 2018.
    La campagne de vaccination va débuter à l'automne 2018. - JAT
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
La vaccination contre la grippe en pharmacie est étendue à deux nouvelles régions, l'Occitanie et les Hauts-de-France.

Les autorités de santé ont annoncé leur décision ce mercredi 6 juin. Lancée à titre expérimental en Nouvelle-Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes à l'automne 2017, la vaccination contre la grippe en pharmacie sera étendue à deux nouvelles régions, l'Occitanie et les Hauts-de-France.

Une nouvelle plutôt bien reçue dans 120 officines aveyronnaises. "Comment ne pas s'en féliciter, c'est une marque de reconnaissance pour notre profession qui s'affirme, un peu plus, comme un acteur de premier recours", apprécie le président du syndicat des pharmaciens de l'Aveyron, Pierre-Marie Vayssettes. 

"Le taux de couverture vaccinale est bien trop faible en France"

Si pour l'heure, le dispositif ne concerne uniquement que les personnes qui ont déjà été vaccinées, et ont reçu à leur domicile un bon de vaccination de leur CPAM, il devrait être généralisé en France en 2020.

"Le taux de couverture vaccinale est bien trop faible en France. Nous espérons donc, en complément des autres acteurs du secteur, l'améliorer, en permettant notamment de répondre aux besoins d'une population parfois éloignée de l'offre de soin", poursuit le pharmacien. 

L'expérimentation lancée en Nouvelle-Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes à l'automne 2017 a permis de réaliser plus de 150 000 vaccins."Un résultat très positif", termine le président du syndicat au prélude d'un dernier défi : former les volontaires avant le 1er octobre 2018 et le lancement de la campagne nationale de vaccination contre la grippe. 

Une couverture vaccinale trois fois supérieure à la moyenne

Avec plus de 150 000 vaccins en Nouvelle-Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes, la démonstration de l’efficacité de la mesure est faite. Dans les deux régions où les pharmaciens sont intervenus cet hiver, "l’augmentation du nombre de personnes vaccinées est trois fois supérieure à la moyenne nationale, se félicitait Gilles Bonnefond, du syndicat USPO (Union des syndicats de pharmaciens d’officine). Et les régions où la vaccination a le plus progressé par rapport à 2016 sont celles où les pharmaciens sont intervenus."

Réagir