Industrie

Le gouvernement appuie la démarche de l’intersyndicale Bosch

  • Le gouvernement appuie la démarche de l’intersyndicale Bosch
S'abonner Mis à jour le -- partages
Une délégation de l’intersyndicale de l’usine Bosch a rencontré jeudi matin Jonathan Nussbaumer, le conseiller technique de l’industrie, de l’artisanat et du commerce du chef du Gouvernement.

Profitant de la venue à Toulouse du Premier ministre, Edouard Philippe, une délégation de l’intersyndicale de l’usine Bosch a rencontré jeudi matin Jonathan Nussbaumer, le conseiller technique de l’industrie, de l’artisanat et du commerce du chef du Gouvernement.

« Nous lui avons rappelé la situation et nous avons pu constater qu’il connaît bien le dossier, nous a déclaré l’un des représentants syndicaux, à la suite de cette entrevue. Nous lui avons demandé que le gouvernement continue à mettre la pression sur le groupe Bosch. Il nous a assuré que le dossier de Bosch est entre les mains d’Emmanuel Macron, Edouard Philippe et Bruno Le Maire et qu’il est évoqué lors de chaque rencontre bilatérale avec les dirigeants allemands. Le gouvernement fait le même constat que nous et ne comprend pas l’entêtement de la direction générale de Bosch. Il va continuer à tout mettre en œuvre pour que l’activité partielle serve bien à assurer la transition industrielle. »

Les syndicalistes se sont ensuite entretenus avec Christophe Le Rouge, le directeur de la Direccte Occitanie, qui suit le dossier de près. Ils ont également reçu le soutien de Simon Leguil, chargé de mission auprès du préfet de Région Occitanie, pour le développement industriel et technologique et la compétitivité économique. Le dossier de la Bosch a également été évoqué par Jean-Louis Chauzy, lors de la rencontre d’Edouard Philippe avec la présidente d’Occitanie Carole Delga. Ce lundi, en fin de matinée, l’intersyndicale de Bosch sera reçue en préfecture par la représentante de l’État, Catherine de La Robertie, et le directeur départemental du travail et de l’emploi. Durant l’après-midi, les représentants du personnel recevront la visite du directeur de Bosch France, Heïko Carrié.

À lire aussi
Réagir