Economie

Rodez : des créations 100 % locales en vedette à la MJC

  • Quelques-uns des 130 « makers » membre du FabLab ont profité de la soirée pour dévoiler leurs travaux.
    Quelques-uns des 130 « makers » membre du FabLab ont profité de la soirée pour dévoiler leurs travaux. - PIXROD
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
La créativité aveyronnaise était à l’honneur mercredi à la MJC où était présenté le travail des équipes lauréates de l’appel à projets « Innover sur Rodez agglomération avec le FabLab ».

Au mois de février, les lauréats de l’appel à projets « Innover sur Rodez agglomération avec la FabLab » étaient réunis à la Maison des jeunes et de la culture de Rodez pour recevoir plusieurs dotations dont le but était de mener à bien leurs projets.

Agglo et EDF ont ainsi soutenu financièrement cinq projets, qui ont officiellement été présentés hier soir à la MJC après plusieurs mois de travail de la part des étudiants concepteurs (trois équipes) mais aussi des deux entreprises engagées dans la démarche.

La plancha connectée. Proposé par les étudiants de l’IUT Qlio (Qualité, logistique industrielle et organisation), cet appareil baptisé « Plancha’Co » est une plancha portative et connectée. Par le biais d’une application sur smartphone (à développer), l’utilisateur est averti qu’il doit retourner son produit ou lorsque la cuisson est terminée. L’incontournable FabLab de la MJC a mis à disposition, outre son expertise, ses engins de découpe laser et son imprimante 3D pour la fabrication du prototype. Une maquette de la future plancha a été présentée hier.

Drone et bonbons en 3D. Les étudiants du BTS Anabiotec (Analyses agricoles biologiques et biotechnologiques) ont, eux, travaillé sur deux projets : des moules réalisés à l’imprimante 3D et permettant de fabriquer des bonbons arborant le logo du lycée ainsi qu’un drone destiné à la surveillance des troupeaux et parcelles agricoles. 
Le rôle du FabLab a été une nouvelle fois central, puisque les « makers » de la MJC ont aidé les jeunes dans la réalisation de ces deux prototypes.

L’arc en kit. Un abri en pierre volcanique et bois, recouvert de lauzes et destiné à être implanté sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle : tel est le projet des étudiants de l’Institut de la pierre, créateurs de cette cabane proposant un banc et présentée comme « identitaire de l’Aubrac ».

Un échafaudage 2.0. Un produit plus léger réalisé à base de pièces hermétiques à l’air et à la poussière : l’entreprise Centre Sud échafaudage, soutenue par le lycée Monteil, propose un dispositif qui pourrait changer la vie des professionnels intervenant dans la dépose de plomb ou d’amiante. De par sa conception, cet échafaudage est beaucoup plus facile à nettoyer après des chantiers au contact de matières toxiques. Là aussi, une maquette est en cours de réalisation grâce aux outils du FabLab.

Fromages : un plateau entre bois et ardoise. L’entreprise Terres fromagères et l’IUT Qlio ont uni leurs forces pour travailler sur cet objet, à mi-chemin entre boîte et planche de transport, qui se veut une « réponse à la problématique des supports dans une activité commerciale nomade ». Pour la patronne de l’entreprise Fabienne Celard, satisfaite des premières maquettes, il reste à travailler sur le graphisme avant d’envisager une production en plus grand nombre.
Quelques-uns des 130 « makers » membre du FabLab ont profité de la soirée pour dévoiler leurs travaux, avec par exemple une borne de jeux d’arcade, de nombreuses réalisations à l’imprimante 3D et une foule de projets innovants e n cours de développement.

Réagir