Culture et Loisirs

Decazeville : Le musée de la Mine tourné vers son 40e anniversaire

  • Une structure déjà tournée vers l'avenir.
    Une structure déjà tournée vers l'avenir. - PIXDEC
Publié le / Modifié le S'abonner
Le musée de la Mine poursuit ses actions en valorisant le patrimoine minier et pense à son 40e anniversaire.

En préambule de l’ordre du jour de l’assemblée générale du musée de la Mine qui s’est tenue dernièrement à Aubin, son président Francis Mazars a rendu un vibrant hommage à Pierre Beffre, ex-maire d’Aubin, disparu il y a quelques mois et membre de l’association, en disant à son épouse Huguette : « Rien n’est plus vivant qu’un souvenir ».

Avec 8 289 visiteurs en 2017, dont 450 pour les journées du Patrimoine, la fréquentation s’inscrit dans la moyenne des années précédentes. Néanmoins, le président note « une baisse des particuliers compensée par une augmentation des groupes, qui sont accueillis par Renée Bélières et Stéphanie Valières, les guides du musée ».

En termes de communication, le musée de la Mine figure sur nombre de guides nationaux, celui du Routard, Michelin, Petit Futé... les magazines aéroport et au Club des sites. L’ensemble de ses partenariats seront reconduits cette année.

Magali Soubiroux, directrice de l’office de tourisme de Decazeville communauté, souligne que le musée figure également sur le guide touristique intercommunautaire, qui est largement diffusé en version papier et numérique.

Bilan financier sain

En outre, le musée participe à des marchés de Noël et autres manifestations de ce type. S’y ajoutent des expositions avec cette année celle sur les lampes de mine, et à ce sujet Francis Mazars assure « qu’il faut renforcer par des acquisitions cette collection de lampes qui restera à demeure ».

Dans les projets figurent la réédition des livres « Terre de mine », 5 000 vendus depuis 1983, et « Terre de mine en images ».

Quant au don, environ 3 000 € des Amis du Vieil-Aubin, servira-t-il à la revalorisation du lavoir du bassin du Gua, qui pourrait s’inscrire dans un circuit touristique comprenant, entre autres, le plateau des Forges, l’école Jules-Ferry ?

Aubin possède un patrimoine historique et patrimonial qui mériterait d’être mieux exploité, même si Magali Soubiroux affirme que « les visites guidées sur Aubin seront renforcées ».

Le bilan financier est sain, le trésorier Bernard Delbosc précise qu’il a fallu faire des efforts sur les postes publicité et divers. Pour terminer, le musée fêtera ses 40 ans en 2019 et des actions pour célébrer cet anniversaire sont dans les esprits.
 

Réagir