Gastronomie

Toulonjac : le Claux du Belvezet fidèle à la cuisine traditionnelle

  • Pierrette et Bruno Nogaret entourés d’Aline, préposéeau service, et de Sandrine,aide en cuisine.PaDS
    Pierrette et Bruno Nogaret entourés d’Aline, préposéeau service, et de Sandrine,aide en cuisine.PaDS
S'abonner Mis à jour le -- partages
Installés à Toulonjac, depuis 2000, Pierrette et Bruno Nogaret sont devenus incontournables en matière de cuisine traditionnelle.

Il n’était pas forcément prédisposé à se retrouver derrière un comptoir, voire à accueillir la clientèle ; elle n’avait pas opté pour la filière culinaire, lui préférant celle du commerce.

Bruno Nogaret est pourtant passé maître dans l’art de recevoir les gourmets et au service en salle, tandis que Pierrette, son épouse, enfile au quotidien son tablier de chef pour titiller les papilles. Et cela dure depuis plus de vingt ans.

Car, après avoir géré L’île du Moulin pendant quatre ans, un établissement aujourd’hui fermé entre Firmi et le plateau d’Hymes, le couple a pris les rênes du Claux du Belvezet en janvier 2000 pour ne plus les lâcher. " Nous cherchions une affaire et on nous a parlé de cet établissement à Toulonjac, explique le patron, bien connu dans le Villefranchois pour avoir notamment œuvré au sein de la brasserie du Globe. Le restaurant appartenait à la commune. Nous avons acheté le fonds de commerce lors de notre installation ; les murs sept ans après. "

La carte de la fidélité pour les fournisseurs

Des travaux ont été nécessaires pour donner une image plus positive du bâtiment ; régulièrement d’ailleurs, le couple n’hésite pas à améliorer le confort des lieux, récemment la terrasse mais également la cuisine. Justement, dans les coulisses, Pierrette, qui " a toujours aimé cuisiner, notamment avec ma mère ", prône, bien évidemment, " une cuisine traditionnelle ".

Au fil des années et de son expérience, quelques-unes de ses recettes - les menus sont revus deux fois par an et, durant les vendredis et les samedis estivaux, c’est soirée moules-frites -, sont devenues incontournables, et il n’est pas rare de voir certains avaler pas mal de kilomètres pour les déguster : la tête de veau, les ris d’agneau, les soupes suivant les saisons et désormais les burgers " faits maison " dont le dernier en date au foie gras.

Le " fait maison " a permis au duo de décrocher le titre de Maître-restaurateur en juillet 2013, renouvelé en 2016 pour une période de quatre ans. Dans la charte, il est stipulé que les produits sont obligatoirement frais, tout en intégrant les circuits courts. Pour cela, le duo - épaulé par Aline au service et Sandrine en cuisine - joue la carte de la fidélité et ne tarit d’ailleurs pas d’éloges sur ses fournisseurs.

" Nous avons la chance de nous appuyer sur des gens qui connaissent leurs métiers : les Fermiers du Bas Rouergue et Bousquet pour la viande, Nicolas Alquier et le marché couvert toulonjacois pour les légumes, Dominique Miquel et ses poissons, la charcuterie du Salcissou et du Manoir Alexandre. "

Une fidélité qui se retrouve dans l’assiette.

Le Claux du Belvezet sera fermé du 30 juin au 16 juillet, réouverture mardi 17 juillet. Contact au 05 65 45 61 69.

Réagir