Villefranche-de-Rouergue

L’été sera animé sur le Grand Villefranchois

  • La fanfare animera  le Grand Villefranchois.
    La fanfare animera le Grand Villefranchois.
Publié le / Modifié le S'abonner

Alors que les professionnels des offices de tourisme attendent de savoir à quelle sauce le Grand Villefranchois va les manger (une réunion était programmée ce jeudi et une autre est attendue pour ce milieu de semaine avec les présidents des offices, suivie d’un bureau communautaire spécifique). Alors que pluie et précipitations n’en finissent pas de faire claquettes sur les pavés.

Alors aussi que, du côté des prestataires hébergeurs et restaurateurs, on est plus dans la soupe à la grimace dans l’attente de jours meilleurs, les interrogations prennent le pas sur les certitudes. Après un printemps des plus morne, l’économie touristique triomphera-t-elle des obstacles qui se lèvent face à elle dans un territoire où les élus n’ont de cesse d’en proclamer la capacité touristique avérée ou espérée ? Le nœud gordien se positionne bien là. Certes, pour qui est en quête de vacances au calme dans un environnement encore chargé de chlorophylle et où découvertes patrimoniales, com-me activités de pleine nature ne font pas défaut, il y a bien du grain à moudre.

Certes aussi, en matière d’accueil, ce bout d’Aveyron faisant désormais des œillades consenties avec le Rouergue tarn-et-garonnais, après avoir convolé en Grand Site d’Occitanie, mais aussi avec le Quercy et le Tarn tout proches, le champ des possibles ouvre grand un potentiel à plusieurs détentes.

Alors, impossible de passer à travers, se dit-on dans les hautes sphères aux certitudes droites dans leurs bottes. Mais, car où que l’on se trouve et quoi que l’on fasse, il y a toujours un " mais ", l’urgence est bien à la nécessité pour tous les acteurs du tourisme du Grand Villefranchois de tenter d’y voir le plus clair possible en matière de fonctionnement. Car c’est bien de celui-ci que résultera, pour partie du moins, l’état de santé de l’action touristique du territoire.

Pour l’heure, chacun fait le dos rond en croisant les doigts pour que les nouveaux outils (et atouts) assument leur vraie fonction de courroie d’entraînement.

On pense au Grand Site d’Occitanie " Bastides et gorges de l’Aveyron " en matière promotionnelle. Côté promotion aussi, d’aucuns espèrent une plus grande visibilité télévisuelle assurant de vraies retombées, loin des chikayas politiques de bas étage…

L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

235000 €

Proche du centre ville de Villefranche de Rouergue, maison de 90m² comprena[...]

143000 €

Sur les hauteurs de Villefranche de Rouergue, maison des années 1970 d'une [...]

99000 €

Dans un quartier calme, maison de ville de 89 m² avec 2 entrées. Une donnan[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir