Sécurité routière

Aveyron : des contrôles pour sensibiliser les automobilistes

  • Les contrôles ont eu lieu ce lundi 12 juin sur la RN88.
    Les contrôles ont eu lieu ce lundi 12 juin sur la RN88. - PIXROD
S'abonner Mis à jour le -- partages
Action pédagogique sur la RN 88 et vigilance accrue au centre de Rodez ; renforcer la sécurité de tous reste une priorité.

Sur la zone Sud-Ouest en un an, 64 fourgons de la Direction interdépartementale des routes (Dirso) ont été percutés par des automobilistes en total défaut de maîtrise.Et sur 15 ans, neuf agents ont perdu la vie alors qu’ils intervenaient sur les chaussées.

Pour sensibiliser les automobilistes aux conséquences de leur comportement, une action pédagogique attendait hier les contrevenants sur la RN 88 au rond-point des Molinières (Calmont) : dans le cadre d’une alternative aux poursuites, ceux-ci étaient invités à suivre durant cinq petites minutes les explications essentielles des équipes de la Dirso aux côtés de Fabien Gelebart, Jean-Clair Yeche et Yvon Aldebert, sur la sécurité à l’approche des chantiers routiers. En échange de quoi, leur contravention était annulée par le procureur de la République.

Rétention de permis

Mais attention, pas question de dépasser de 20 km/h la limitation affichée : « Ainsi trois automobilistes qui roulaient à plus de 110 km/h au lieu de... 70 km/h, ont vu leur permis suspendu », a précisé le capitaine Nicolas Charron, commandant de l’Escadron départemental de sécurité routière (EDSR).

À Rodez, c’est la police qui opérait hier en fin d’après-midi avenue Victor-Hugo sous le regard de la préfète Catherine de La Robertie et du procureur Olivier Naboulet. Une avenue où les piétons, écoliers et touristes, empruntent de nombreux passages protégés. Les commandants Delmas et Rohr et leurs effectifs avaient mis en œuvre un dispositif qui a permis d’interpeller de nombreux conducteurs sujets à des comportements peu compatibles avec la sécurité : téléphone à l’oreille, refus de priorité aux piétons, conduite sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiants, défaut de permis de conduire...

Vigilance face aux piétons

« Ici, la vitesse n’est pas vraiment en cause. Mais le respect des piétons est primordial », insistent les officiers. 90 € sur ce dernier cas, 135 € et trois points retirés pour le portable au volant... Voilà qui fait réfléchir. Quant à la prévention, elle est régulièrement opérée en amont à travers le « permis piéton » qui sensibilise en particulier les écoliers.

L’occasion a été donnée aux policiers de présenter à la préfète leurs nouveaux outils, smartphones et tablettes, qui fournissent aux forces de l’ordre des informations en temps réel sur le contrevenant et accélèrent la délivrance de la sanction. Il en va de la sécurité de tous.

Réagir