Télé-médias

La fête du livre de Radio France change de formule

  • Radio France proposera à l'automne une nouvelle formule de "Radio France Fête le livre"
    Radio France proposera à l'automne une nouvelle formule de "Radio France Fête le livre" BERTRAND GUAY / AFP - BERTRAND GUAY / AFP
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(AFP) - Des auteurs moins nombreux mais plus impliqués, grâce notamment à des "speed booking" inédits: Radio France a présenté mercredi la nouvelle formule de "Radio France Fête le livre", son événement littéraire organisé chaque automne et dont Amélie Nothomb est cette année la marraine.

(AFP) - Des auteurs moins nombreux mais plus impliqués, grâce notamment à des "speed booking" inédits: Radio France a présenté mercredi la nouvelle formule de "Radio France Fête le livre", son événement littéraire organisé chaque automne et dont Amélie Nothomb est cette année la marraine.


Fini les écrivains qui ne venaient que pour dédicacer et promouvoir leurs oeuvres : la prochaine édition de cette manifestation, qui se tiendra les 24 et 25 novembre à la maison de Radio France, sera recentrée autour d'une centaine d'auteurs (contre 200 l'an dernier), qui devront tous prendre part à des échanges avec le public.

"Les auteurs seront impliqués directement dans l'événement, puisqu'il vont participer à des masterclasses, rencontres, émissions, ou lectures", a expliqué à l'AFP Emmanuel Khérad, qui anime chaque samedi "La librairie francophone" sur France Inter.

A commencer par la marraine de l'édition 2018, la Belge Amélie Nothomb, qui animera des masterclasses pour des lycéens et symbolisera une nouvelle fois la fibre francophone de l'événement, après le Canadien d'origine haïtienne Dany Laferrière l'an dernier.

Et, grande nouveauté, "nous allons organiser des +speed booking+ (sur le modèle du speed dating, NDLR), ce qui consiste à donner carte blanche à un auteur pendant 10 minutes pour présenter son oeuvre face au public", a-t-il ajouté.

Une vingtaine d'écrivains seront sollicités pour ces rencontres express, qui seront animées par des étudiants en lettres ou en journalisme.

Le but de ces changements est de conforter l'événement dans sa spécificité, qui est d'aider à nouer des liens entre les auteurs et le public, et de se démarquer des salons à objectif commercial.

"Radio France fête le livre n'est ni un salon ni une foire", souligne Emmanuel Khérad, qui espère que cette nouvelle formule permettra d'augmenter la fréquentation de cet événement lancé en 2011 (autour de 10.000 visiteurs par an).

Avec cet événement, le groupe public veut aussi réaffirmer son rôle dans la transmission de la culture. Outre les émissions littéraires de France Inter et France Culture, dont l'audience dépasse celle de leurs homologues à la télévision, cette stratégie s'illustre aussi via les prix littéraires, dont celui du livre Inter, lancé en 1975.

Source : Relaxnews

Réagir