Vie pratique - Conso

Obsolescence programmée: Fnac Darty prend des engagements pour la durée de vie des appareils

  • Le distributeur Fnac Darty s'est engagé à prendre des mesures pour promouvoir la réparation des appareils électroménagers
    Le distributeur Fnac Darty s'est engagé à prendre des mesures pour promouvoir la réparation des appareils électroménagers - Fnac Darty SA
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

(AFP) - Le distributeur français Fnac Darty s'est engagé mercredi à prendre des mesures pour promouvoir la réparation des appareils électroménagers, principe clef de l'économie circulaire.

(AFP) - Le distributeur français Fnac Darty s'est engagé mercredi à prendre des mesures pour promouvoir la réparation des appareils électroménagers, principe clef de l'économie circulaire.


Le groupe affiche quatre engagements "pour allonger la durée de vie des produits", tels que la publication de la base de connaissance technique du service après-vente (SAV) de Darty (notamment des plans et des conseils) et des "notes de +réparabilité+", qui permettront de déterminer les chances d'arriver à remettre en marche un appareil, selon un communiqué.

"On souhaite promouvoir l'idée que, quel que soit l'âge du produit, on peut le réparer", explique à l'AFP Vincent Gufflet, directeur commercial Produits et Services de Fnac Darty.

Les clients peuvent souscrire à des programmes qui leur donnent accès au SAV même après l'expiration de la garantie, même pour des produits achetés chez d'autres enseignes.

Certains consommateurs - minoritaires mais de plus en plus nombreux - peuvent aussi choisir de réparer eux-mêmes.

Actuellement, plus de la moitié des achats servent à remplacer un appareil qui ne fonctionne plus, et 72% des achats sont des renouvellements, selon le "baromètre SAV" publié mercredi par le distributeur de produits électroniques, culturels et d'électroménager.

Avec ces engagements, Fnac Darty s'inscrit dans sa stratégie de fidélisation des clients: "on le fait parce qu'on n'a pas besoin de vendre des produits qui tombent en panne pour vendre des produits à nos clients", justifie Vincent Gufflet.

L'association Halte à l'obsolescence programmée (HOP) a accueilli positivement ce programme.

"C'est un bon début", commente Laetitia Vasseur, co-fondatrice et déléguée Générale de HOP. "Fnac Darty a compris l'enjeu de la durabilité et de la +réparabilité+ des produits, c'est positif, surtout qu'ils ont construit leur image autour du SAV."

L'association HOP s'est illustrée en portant plainte contre le fabricant d'imprimantes Epson, puis contre Apple France, pour "obsolescence programmée".

La justice française a ouvert des enquêtes pour déterminer si l'industriel japonais et le géant des smartphones réduisent volontairement la durée de vie de certains de leurs produits pour augmenter leurs ventes.

Mais Fnac Darty assure ne considérer le sujet de l'obsolescence programmée que comme un "sous-point".

"Les exemples sont là", admet Vincent Gufflet, mais "est-ce qu'il y a un phénomène généralisé et important autour de ça ? Ce n'est pas ce qu'on voit nous, statistiquement."

C'est pourtant le cœur du problème, pour HOP: "il y a un réel problème d'obsolescence accélérée qui fait qu'on est dans une société du tout jetable", déplore Laetitia Vasseur.

"Les ordinateurs, les téléphones portables, l'électroménager... ces produits devraient durer plus longtemps. Avec les progrès technologiques on a du mal à comprendre comment ils ont une durée de vie de plus en plus courte", conclut-elle.

Source : Relaxnews

Réagir