La carte des routes à la mortalité la plus élevée en Aveyron

Publié le / Mis à jour le S'abonner

Fruit d’une longue étude réalisée par le professeur Claude Got, spécialiste de l’accidentologie, cette carte et ces données publiées au JDD ce dimanche matin recensent les routes à la mortalité la plus élevée dans le département entre 2006 et 2015.

Le passage de limitation des routes secondaires à 80km/h, à la place de 90 km/h actuellement, n'est plus qu'une question de jours car il sera effectif au 1er juillet prochain. L'Aveyron compte parmi les départements les plus touchés de France, le troisième exactement derrière la Dordogne et la Manche, avec plus de 8770 km concernés... Et si la fronde populaire ne cesse de monter contre cette réforme, le gouvernement tient bon : "J'assume le risque de l'impopularité", a déclaré le premier ministre, Edouard Philippe.

En attendant, ce dernier a trouvé un allié de taille en la personne de l'accidentologue Claude Got. Paru au JDD ce dimanche matin, le travail du professeur de médecine analyse la mortalité sur les voies hors agglomération et hors réseau autoroutier pendant 10 années (2006/2015). Et notamment sur le département de l'Aveyron. Et les chiffres sont frappants : 53% des accidents mortels sur cette période ont eu lieu sur 6 voies sans séparateur médian représentant seulement 7% de la totalité du réseau routier dans le département.

170 tués sur les routes secondaires

Sur la période étudiée (2006/2015), il y a eu au total 170 tués sur les voies sans séparateur médian du département de l’Aveyron. La RN88 détient le triste record de route ayant le plus tuée durant cette période avec 27 morts. La D911, de l'ouest-Aveyron au sud, et la D999 sur le Nord-Aveyron, arrivent en deuxième et troisième position des routes les plus dangereuses avec respectivement 23 et 15 disparus.

Ce travail de Claude Got tente de démontrer que c'est justement sur les voies en bon état où l'on roule vite que l'on se tue le plus. En cause : vitesse et trafic élevés.

Le passage aux 80km/h sur ces routes est-il justifié ? Portera-t-il ses fruits ?

Centre Presse Aveyron.fr
Voir les commentaires
Réagir