L’hôpital de Saint-Affrique ne peut plus utiliser son bloc opératoire !

  • Santé L’hôpital de Saint-Affrique ne peut plus utiliser son bloc opératoire
    Santé L’hôpital de Saint-Affrique ne peut plus utiliser son bloc opératoire
Publié le / Mis à jour le S'abonner

L’hôpital Emile-Borel à Saint-Affrique a dû suspendre toutes ses opérations depuis lundi 4 juin. En cause, un problème technique sur le système de ventilation du bloc opératoire, qui empêche la climatisation adéquate de la salle. " Nous avons averti tout le monde en interne, explique Pascale Bauquis, directrice adjointe de l’hôpital, qui confirme que depuis le lundi 4 juin, un problème technique empêche le bon fonctionnement du bloc. Mais ce n’est qu’une question de jours, tout devrait être rétabli d’ici la fin de la semaine prochaine. " De fait, la panne est réparée depuis trois jours, mais le bloc étant resté sans climatisation, un protocole sanitaire prévoit un nettoyage particulier qui implique de prélever des échantillons tests qui doivent être cultivés pendant plusieurs jours pour vérifier l’absence de souches néfastes.

La mesure de fermeture ne devrait donc pas s’étendre au-delà de la fin du mois. La directrice espère une réouverture avant le 23 juin. L’absence de ventilation, dans un bloc opératoire, pose des problèmes sanitaires, puisqu’une température élevée peut favoriser le développement de bactéries, donc des maladies nosocomiales, d’où l’obligation de procéder avec une très grande prudence suite à cette panne.

Huit femmes sur le point d’accoucher dirigées vers Millau

Le Smur et les pompiers savent donc qu’à Saint-Affrique, le bloc ne peut plus accueillir personne, ils doivent transférer les urgences qui en ont besoin, vers les hôpitaux voisins. Au moins huit femmes sur le point d’accoucher ont aussi dû se rendre à Millau. " À partir du moment où le bloc n’est plus rafraîchi, on ne peut plus accueillir de patientes, explique la directrice. Car qui dit accouchement, dit césarienne potentielle. " Les femmes qui arrivent à proximité de leur terme ont été prévenues de cet aléa par la maternité.

Opérations déprogrammées, consultations maintenues

" Toutes les parturientes prévues pour accoucher à Saint-Affrique au mois de juillet n’ont pas à s’inquiéter, l’hôpital sera rouvert ", insiste Pascale Bauquis. À la maternité comme dans tous les autres services, toutes les consultations sont maintenues, ainsi qu’une activité réduite aux urgences : " En cas d’entorse, par exemple, ce n’est pas la peine d’utiliser le bloc, " explique la directrice adjointe.

Cette fermeture a conduit l’hôpital à déprogrammer toutes les opérations prévues. " Nous allons essayer de reprogrammer toutes les interventions dans les plus brefs délais, assure la responsable. Ce ne sera pas difficile, car le bloc ouvre habituellement trois jours par semaine, et nous allons pouvoir programmer des opérations en plus, en fonction des disponibilités des chirurgiens. "

Lors de la constatation de cette défaillance technique lundi 4 juin, une entreprise locale sollicitée avait réussi à réparer la ventilation, mais cela n’a pas tenu. Le bloc a donc rouvert le jeudi 7 juin, durant 24 heures, pour fermer ensuite de nouveau le vendredi 8 juin. C’est une entreprise toulousaine, installatrice du système il y a moins de trois ans, qui a pris le relais. Grâce à des pièces arrivées de Belgique, le système est réparé. D’autres doivent encore venir d’Allemagne pour achever de concerter le problème. Mais le bloc opératoire aura repris son fonctionnement d’ici là.

Marie Massenet (Midi Libre Millau)
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint-Affrique

39600 €

Vente immeuble St Affrique, coeur de ville, Castelnau, immeuble à usage lo[...]

139000 €

Saint Affrique, proximité centre-ville, à vendre, appartement avec garage e[...]

150800 €

Saint Affrique, secteur Hôpital, proximité centre-ville, à vendre, maison a[...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Affrique
Réagir