Artisanat : reprise de la croissance et… incertitudes

  • Artisanat Reprise de la croissance et… incertitudes
    Artisanat Reprise de la croissance et… incertitudes
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Pour la Chambre de métiers, les réformes ne doivent pas remettre en cause les financements et affaiblir les CFA en zones rurales.

Réforme de l’apprentissage, projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel… Autant d’évolutions qui imposent à la chambre de métiers et de l’artisanat de l’Aveyron (CMA) une adaptation au plus près des besoins des entreprises.

La présidente Christine Sahuet l’a rappelé lundi soir à l’occasion de l’assemblée générale de la compagnie consulaire face aux représentants de l’état et des institutions économiques de l’Aveyron mais aussi du président du Département Jean-François Galliard et les parlementaires Anne Blanc et Stéphane Mazars. Lesquels ont été dûment interpellés au cours des derniers mois pour " mesurer les attentes de l’artisanat " quant aux réformes " nécessaires, mais en veillant à ne pas tout casser non plus ".

Financements : le projet d’internat attend du concret

Car si des signes de reprise de la croissance ont bien été enregistrés au cours de l’année 2017, des incertitudes demeurent sur le front des financements, ceux de la Région notamment. Surtout en ce qui concerne le projet phare du mandat en cours des élus de la CMA : l’internat du Campus des métiers, pierre angulaire de l’attractivité du centre de formation.

" C’est un besoin pour tout le monde, les parents, les maîtres d’apprentissage, les jeunes et surtout les mineurs car il contribue à assurer leur sécurité ". Le projet prend du retard ? " J’espère que les travaux démarreront fin 2018. Si les financements aveyronnais suivent, nous n’avons qu’un accord de principe du conseil régional… Mais je reste confiante ", résume Christine Sahuet qui " attend du concret ".

Et qui attend aussi que la réforme de l’apprentissage, qui impacte les Régions, ne remette pas en cause l’existence " des centres de formation multimétiers en zones rurales. Il faut garder nos CFA, leur laisser une chance de les voir se développer ".

C’est d’autant plus nécessaire que, en Aveyron, de nombreux métiers restent sous tension, les garagistes en particulier. " Ils ont de forts soucis de recrutement, poursuit Christine Sahuet. En 2017, 50 demandes n’ont pu être pourvues. Quand c’est la crise, les gens font le dos rond. Avec la reprise, personne ne trouve plus de main-d’œuvre ".

Accompagner les entreprises est un leitmotiv pour la CMA qui, quelles que soient les craintes pour l’avenir, développe ses formations. Mécanique poids lourd et agricole dans l’immédiat et CAP de glacier dès la rentrée vont, notamment, renforcer une offre déjà bien consistante de filières de formation en Aveyron.

Cathala Christophe
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

285 €

Appartement situé au 3ème étage L'appartement est composé : - D'un hall d[...]

331 €

Dans le quartier du Faubourg proche des centres de formation, venez découvr[...]

324 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - Coeur de ville avec terras[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir