Santé

Cet été, je travaille… et je reste en forme !

  • Cet été, je travaille… et je reste en forme !
    - destinationsante.com
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
L’été approche mais évidemment vous n’avez pas 2 mois de vacances… comment préserver votre équilibre et votre bien-être même si vous travaillez pendant la belle saison ?

Quelques-uns de vos amis, votre famille et la moitié de vos collègues vont bientôt partir en vacances. Mais pour vous, le travail est encore à l’ordre du jour. Que faire pour ne pas endurer cette période ? Comment éviter cette sensation de « solitude » face au beau temps et aux loisirs estivaux ? Tout d’abord, rien ne vous empêche de profiter des parcs, d’une baignade, d’une promenade ou d’un verre en terrasse après le travail !

Limiter les écrans 

Autres conseils : pour vous réveiller en forme, mieux vaut optimiser votre temps de sommeil. « C’est l’heure du réveil naturel et non celui du coucher qui conditionne votre horloge biologique », note la sophrologue Clémence Peix Lavallée dans l’ouvrage « Bien dormir sans médicaments ». Ainsi, « la phase de sommeil profond, la plus récupératrice se situe entre 22h et minuit si vous êtes lève tôt, et entre minuit et 3h si vous êtes lève tard. »

Dans les deux cas, n’attendez pas l’épuisement pour filer sous la couette. Sans pour autant les éliminer totalement, limitez les écrans et les excitants le soir. Essayez de vous coucher une fois que les préoccupations de la journée sont (en partie) évacuées.

Cela vous évitera de ressasser avant de tomber dans les bras de Morphée de longues demi-heures plus tard. Préférez une immersion musicale ou la plongée dans un bon livre.

La santé dans votre assiette

Si vous avez la foi du sportif, pourquoi ne pas avancer votre réveil pour une petite séance de jogging, de natation, de yoga ou d’étirements ? Idéal pour « rester zen », lit-on dans « Le guide-santé du sportif ».

Exemple avec les « arts internes comme le Qi gong et le Tai Chi (…) basés sur 3 contrôles : le mouvement naturel, long et détendu, la respiration posée et synchronisée avec le geste et la pensée ». Votre tonus musculaire et votre mental vous diront merci. Bien souvent, le cerveau se met au repos lorsque le corps se libère des tensions. Idéal lorsque vous travaillez et devez donc rester concentré(e) et réactif(ve) pendant toute la journée ;

Dans l’assiette, on pensera à équilibrer les menus entre plaisir et fraîcheur, en petit comité, seul(e) ou lors de grandes tablées. Hé oui, on peut rester léger tout en mangeant à sa faim. Rien de tel pour le bien-être intestinal.

Pour ce faire, limitez les charges caloriques issues des graisses et des sucres et favorisez les protéines végétales, les viandes maigres et les poissons grillés. Mais aussi les salades d’été et autres plaisirs de saisons. Vous trouverez plein de recette dans le livre « La santé dans votre assiette » publié par Harmonie Mutuelle.

Quel profil de vacancier êtes-vous ?

Si vos vacances approchent… tout doucement : votre mental vous aidera à patienter sans vous plaindre chaque jour en rappelant que « non, vous n’avez pas encore pris de vacances ». Trouvez des petits plaisirs quotidiens pour patienter jusqu’au jour J : un dîner entre amis, une sortie en pleine nature …

Si vous ne pouvez pas poser de vacances : autant que possible, trouvez de l’endurance au fil de l’été pour garder la bonne humeur. D’ailleurs, pendant une longue période de travail, une espèce de calme peut faire surface au bureau. Et votre disponibilité cérébrale peut y gagner.

Greffes rénales : d’immenses disparités régionales

Source : Destination Santé

Réagir