Cinéma

Le festival du film d'Espalion fait appel au financement participatif : " Nous avons de nouvelles ambitions "

  • Cinéma Le festival en quête de 5 000 € pour faire encore rêver
    Cinéma Le festival en quête de 5 000 € pour faire encore rêver
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Un financement participatif a été lancé sur Internet pour pérenniser et développer l’événement culturel.

Les organisateurs du festival du film d’Espalion (FFE) sont en pleins préparatifs pour la 4e édition fin août. Entretien avec Pascal Galopin, initiateur et directeur artistique du festival du film d’Espalion.

Comment se porte le festival ?

Artistiquement, le FFE a trouvé sa place. Nos invités sont ravis. Notre public ne l’est pas moins. Il crée une dynamique croissante à Espalion. Ce n’est pas moi qui le dis mais les commerçants et ceux qui le fréquentent.

Des nuitées sont vendues, les festivaliers font leurs emplettes avant de partir, comme nos invités… La mayonnaise commence à prendre. Nous avons des jeunes qui s’impliquent avec un comité de visionnage qui regroupe une quinzaine de personnes.

Aujourd’hui, nous attendons une subvention de 5 000 € de la communauté de communes Comtal Lot Truyère et autant du Département. La ville d’Espalion, sans entrer dans une quelconque polémique, apporte un soutien logistique, ce qui ne nous permet pas de rentrée financière, ce dont nous avons le plus besoin.

La ville de Bozouls paye ses projections et l’accueil des invités, idem pour Entraygues.

Nos frais sont principalement le coût du séjour de nos invités, la communication, et l’achat de produits dérivés qui permettent des rentrées d’argent mais seulement à la hauteur d’une mini-boutique ! Enfin, nous avons le coût des films à régler aux distributeurs par l’intermédiaire du Rex. Notre source de financement le plus important aujourd’hui reste les entreprises et commerçants d’Espalion et alentours qui apportent depuis l’année dernière plus que les deux institutionnels réunis ! Ils sont aujourd’hui les garants de la faisabilité du festival. Sans eux, pas de festival ! Nous avons sollicité la Région mais rien ne nous a été pour le moment octroyé. D’autres demandes sont en cours : ministère de l’Éducation, Culture, CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée, NDLR) mais là aussi, rien de bien concluant jusqu’à présent.

Qu’attendez-vous du financement participatif ?

Nous avons lancé un financement participatif sur la plateforme Ulule avec un objectif de 5 000 € car nous avons de nouvelles ambitions pour que ce festival grandisse encore un peu plus. Il attire de plus en plus de monde avec 4 000 personnes en 2017 mais nous sommes obligés de pousser les murs car la seule salle du Rex est parfois trop petite malgré ses 200 places.

Nous avons décidé de nous étendre " hors les murs " à Bozouls pour une ou deux journées et à Entraygues pour une journée avec toujours les projections à Espalion en même temps. On a aussi le projet d’organiser une soirée à Paris, un festival d’Espalion " hors les murs " à Paris pour faire connaître l’événement. On a eu des échanges avec la Fédération des associations aveyronnaises de Paris. On pense aussi à associer le marché de Bercy à notre événement qui bénéficierait de cette fête des Aveyronnais de Paris.

Quelles sont les nouveautés ?

Cette année au festival de Cannes, j’ai découvert une attraction que j’aimerais rapatrier à Espalion pour le festival. C’est une animation autour de la réalité virtuelle. Nous aurons de nouveau notre boutique au centre d’Espalion. Aussi, cette année, nous aimerions convier des invités un peu plus VIP, grâce à nos contacts établis avec nos invités précédents qui vont nous " ouvrir des portes ". On essaye aussi de monter un partenariat avec l’Excalibur pour organiser une soirée en rapport avec le cinéma et fédérer une clientèle plus jeune. D’autres soirées partenaires sont en cours avec deux sociétés d’Espalion.

Est-ce que le festival peut disparaître cette année ?

Je ne le pense pas même si les choses sont difficiles à mettre en place, surtout l’incertitude de ne pas boucler notre budget avec la même qualité de prestation que l’on souhaite préserver au maximum : accueil des invités qui est notre meilleure pub à l’extérieur, qualité des films et de la programmation avec beaucoup d’avant-premières, organisations de soirées partenaires, des courts-métrages et des films qui marchent et qui ont remporté des prix prestigieux, une belle ambiance, et de nombreux bénévoles impliqués. Le patrimoine et la gastronomie ne sont pas oubliés car nous proposons des visites à nos invités.

Peut-il être amené à migrer ?

Cette année, non, mais qui sait ce qu’il en sera à l’avenir. L’idée de proposer une solution de journées hors les murs semble plaire pour le moment. Le festival est né à Espalion, je pense qu’il doit y rester. S’il devait migrer, il changerait de nom mais on n’en est pas là !

 

Olivier Courtil
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

30300 €

Terrain à bâtir à ESPALION de 1585m2 avec réseaux à proximité, eau et élect[...]

180000 €

EXCLUSIVITE ! Située à 2 kms d'ESPALION, maison en pierres de plus de 150 m[...]

468 €

Au 2ème étage d'un immeuble en centre ville d'Espalion avec parking à proxi[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir