Santé : la cardiologie stimule le centre des Tilleuls de Ceignac

Publié le , mis à jour
Jérémy Mouffok

Rebaptisé du nom de l’ancien président de l’association, le centre de rééducation cardiaque des Tilleuls a officiellement été inauguré hier, à Ceignac, un an et demi après son lancement.

Le centre de soins des Tilleuls bénéficie d’un second souffle ! L’établissement de Ceignac a inauguré officiellement, hier, son centre de rééducation cardiaque et pneumologique, un an et demi après son lancement, en janvier 2017.

Un service baptisé, à cette occasion, du nom de l’ancien président de l’association en charge de la structure, Pierre Caulet.

Estimé à près de 5 millions d’€, le projet, sorti de terre entre 2015 et 2017, répond déjà à bien des attentes. En matière d’offres de soins, d’une part.

Les Aveyronnais devaient, jusqu’à peu, se déplacer dans l’agglomération toulousaine pour des soins équivalents. « 90 % de nos patients sont originaires du département, les 10 % restant étant des gens venant du Tarn et du Lot », précise Patrick Chambaud, directeur du site, qui dispose aujourd’hui de quarante places en hospitalisation complète et dix en soin de jour.

Bénéficiaire d’une autorisation de l’Agence régionale de santé (ARS) depuis quinze ans, l’équipe en charge du bon fonctionnement des Tilleuls a construit son offre sur la durée. En recrutant des spécialistes et en formant son personnel.

L’achat de matériel adapté explique, en partie, le temps nécessaire pour monter un tel projet. « Maintenant, nous devons faire nos preuves et faire reconnaître le travail qui est réalisé par nos équipes », acquiesce ce même responsable, qui a démarché, depuis, les cliniques Pasteur de Toulouse ou encore Claude-Bernard, à Albi.

Connu et reconnu pour son travail sur les pathologies traumatiques et les soins palliatifs, le centre de Ceignac sait désormais qu’avec la cardiologie, il bénéficie d’un cœur jeune et promis à un bel avenir.

 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?