Aéroport de Rodez-Aveyron : escapade dans le sud de l’Angleterre

  • Aéroport de Rodez-Aveyron : escapade dans le sud de l’Angleterre
  • Aéroport de Rodez-Aveyron : escapade dans le sud de l’Angleterre
  • Aéroport de Rodez-Aveyron : escapade dans le sud de l’Angleterre
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Au départ de Rodez, la compagnie Eastern Airways vous embarque à destination de Southampton.

Envie de s’évader. De traverser le Channel pour aller voir ce qui se passe et prendre l’air de l’autre côté de la Manche. Rien de plus simple. Au départ de l’aéroport de Rodez Aveyron, la compagnie Eastern Airways vous embarque à destination de Southampton, l’un des grands ports du Sud de l’Angleterre et la principale ville de la région du Hampshire, avec ses quelque 250 000 habitants.

De l’occupation normande à l’ombre du Titanic

Connue des amateurs de ballon rond, pour son club de football, Southampton est aussi et surtout la ville du Titanic, où l’ombre du célèbre et funeste paquebot est omniprésente. Voilà en effet un peu plus d’un siècle, en avril 1912, que le tragique voyage inaugural du plus grand et plus luxueux paquebot de l’époque est parti de Southampton, pour... ne jamais arriver à destination de New York.

Comme nombre de villes anglaises industrielles, Southampton a été considérablement détruite par les bombardiers allemands durant la seconde guerre mondiale.

Une partie de l’enceinte médiévale, dont la porte de Bargate et sa statue du Lion, ont toutefois résisté aux pilonnages répétés de la Luftwaffe. Si vous avez, comme nous, le plaisir de visiter le centre historique et les vieux remparts en compagnie de Jack Wilson, notre guide, vous comprendrez mieux l’évolution de cette ville maritime à travers les siècles et l’importance de l’occupation normande, après la conquête de 1066.

Southampton était devenue le principal port de transit de biens entre Winchester, qui était alors le centre politique et la capitale de l’Angleterre (à partir de 1828), et la Normandie. Quelques siècles plus tard, la ville développa son activité grâce au commerce de la laine.

Non loin du port, l’un des plus anciens entrepôts, The Wool House, abrite aujourd’hui une magnifique brasserie artisanale, où l’on peut goûter de savoureuses bières aux parfums insoupçonnés, face à l’imposante carcasse flottante du Queen Victoria, qui peut transporter à son bord près de 3 000 personnes.

Dans la partie médiévale, ou tout du moins ce qu’il en reste, quelques belles demeures témoignent de ce riche passé, dont la maison Tudor, près de l’église Saint-Michael, qui fut préservée par l’aviation allemande, parce que son clocher servait de repère aux pilotes lors des bombardements.

Avec ses immenses parcs arborés, ses nombreux pubs, tavernes et restaurants, son nouveau théâtre, le NST City, le centre moderne de la ville est particulièrement animé.

Notamment en soirée, à l’heure où la jeunesse anglaise se lâche et fait la fête. Si le cœur vous en dit, vous pourrez aussi vous rendre en ferries, sur l’île de Wight, célèbre pour ses festivals, dont celui de 1970, qui avait rassemblé plus de 600 000 spectateurs.

La cathédrale de Winchester et la Table ronde du roi Arthur

À quelques minutes de Southampton, la ville de Winchester permet au visiteur d’apprécier tout le charme de la campagne anglaise, dans une ambiance particulièrement paisible. Poétique. Comme si la machine à remonter le temps faisait son effet, dans cette cité de 41 000 habitants, aux airs de grosse bourgade, où la vie semble s’écouler lentement, loin du stress urbain habituel et des zones commerciales sans âme qui polluent trop souvent nos paysages.

Dans un petit périmètre, à proximité du centre-ville, de sa vieille horloge, de son Buttercross, une croix du XVe, et de ses maisons à colombages, de nombreux monuments rappellent le glorieux passé de la ville lorsque Winchester avait pris le pas sur Londres, avant la conquête normande par Guillaume le Conquérant.

À commencer par le Great Hall, remarquable mais seul vestige subsistant de l’ancien château de Winchester. Dans ce lieu chargé d’Histoire et d’histoires, qui sert régulièrement de lieu de tournage pour des films et séries télévisuelles, le regard se porte immédiatement sur la fameuse Table ronde du roi Arthur, suspendue depuis plus de 700 ans, et sur laquelle, de part et d’autre de la rose des Tudor, sont inscrits en lettre d’or les noms des 24 chevaliers légendaires.

Non loin de là et du jardin de la Reine Eleanor, recréé et inauguré en 1986 par la Reine Mère, les anciens casernements militaires abritent aujourd’hui de luxueux appartements. D’anciennes échoppes d’artisans et même une ravissante église gothique ont également été transformés en logements.

De renommée mondiale, avec sa nef de 126 mètres, la plus longue d’Europe, la cathédrale de Winchester, construite lors de l’occupation normande, est considérée comme l’un des plus beaux édifices religieux anglais.

Elle abrite notamment la célèbre bible enluminée de Winchester (1160-1180), ainsi que plusieurs tombes des premiers rois d’Angleterre et du grand écrivain Jane Austen, l’auteur d’Orgueil et Préjugés, qui a fini ses jours, en 1817, dans une modeste maison située près du Winchester College, la plus ancienne, dit-on, école du pays.

On peut poursuivre la balade en direction du monumental Hôpital de Saint-Cross, le long de la rivière Itchen, où des moines entretiennent la charité depuis 1132, et du Winchester City Mill, un moulin à eau vieux de 1 000 ans, au pied de l’une des collines entourant la ville du roi Alfred, qui en fit sa capitale et qui fut l’un des évêchés les plus riches d’Angleterre. Une ville (notre coup de cœur) et une région qui ne manquent pas d’atouts pour séduire les visiteurs.
 

La grandeur londonienne

Changement de décor et d’ambiance, de l’aéroport de Southampton, le train vous conduit jusqu’au centre de Londres et à la Waterloo Station en une petite heure. Les innombrables grues et chantiers donnent la mesure d’une ville tentaculaire, qui est (re)devenue l’une des plus grandes et attirantes capitales du monde.

En quelques minutes à pied, on peut se rendre jusqu’au Tower Pier pour une croisière et un déjeuner sur la Tamise. Le meilleur moyen de découvrir un condensé de Londres, avec une vue imprenable sur les docks, les monuments et nombreux ponts, dont le merveilleux Tower Bridge, de la ville.

De retour sur les quais, on poursuivra la visite dans la forteresse historique du Tower London, où sont exposés les joyaux de la Couronne britannique, avant de se hisser au 69e étage de la tour de verre de The Shard, qui offre l’une des plus belles vues panoramiques sur Londres.

Le temps de se remettre de ses émotions, avant de regagner Southampton, on pourra terminer la journée et s’accorder une pause particulièrement sympa dans l’un des restaurants branchés du quartier du grouillant et cosmopolite Borough Market.

 

Joël Born
Voir les commentaires
Réagir