Une section féminine en progrès constant

  • Bonne ambiance chez les « Black Ruthènes ».
    Bonne ambiance chez les « Black Ruthènes ».
Publié le

Quand au bout d’une saison, la qualification vous échappe d’un tout petit rien, que retenir ? Pour Jonathan Chatelain, manager du rugby féminin au SRA, c’est bien de satisfaction qu’il faut parler.

Que retenez-vous de cette saison où vous avez raté de peu la qualification ?

Certes, au dernier coup de sifflet et après avoir sorti les calculettes, il y a eu une légitime déception avec cette qualification ratée d’infiniment peu. Un petit point de bonus défensif au classement britannique abandonné au cours de la saison. Mais ce que nous retenons surtout avec Philippe et Aurélien, ce sont les progrès réalisés. Là, il y a une grosse satisfaction. Des progrès techniques, des progrès dans les attitudes, dans la gestion des matchs ; des progrès aussi dans l’investissement, notamment sur les entraînements, où les filles ont été là et bien là ; et elles ont beaucoup de mérite car elles ont toutes un travail, des études à gérer. Au regard de tout cela, la qualification aurait été une juste récompense, mais je crois que le groupe va apprendre de cette déception et progresser encore. Il a montré de très belles choses.

Que manque-t-il alors pour franchir un nouveau palier ?

Il manque des choses qui s’apprennent, et que l’on acquiert avec le temps. Notre projet de jeu est ambitieux, basé sur une conquête forte et du mouvement. Pour y arriver, il y a encore du travail technique, la gestuelle, le replacement, le jeu au pied encore perfectible… Et puis il y a l’expérience, la confiance, la concentration, des choses qui ont parfois manqué, avec à la clé quelques ratés comme à Albi par exemple. Ces filles sont concernées, travailleuses, mais il y a une forme d’inconstance, des matchs mal abordés. Elles ont besoin de croire encore plus en elles, en leurs capacités, il faut aussi que des leaders osent s’affirmer au service du collectif.

Pour la nouvelle saison, quel projet, quelles ambitions ?

Il est encore trop tôt pour parler d’ambition. Le groupe va sans doute bouger un peu comme à chaque intersaison, mais le groupe dans son ensemble et le « noyau dur » restera stable. Nous espérons quelques arrivées au gré des études ou des mutations professionnelles, et quelques cadettes de la saison écoulée devraient rejoindre le groupe senior. On ne va rien révolutionner car on s’inscrit dans la durée, avec l’objectif à l’horizon d’accéder à la Fed 1. On va s’attacher à approfondir le travail technique, à s’appuyer sur des compétences comme celle de Romain Boscus pour le jeu au pied, à renforcer l’encadrement, avec un staff spécifique pour les cadettes. Ce qui est clair c’est que tout le monde est motivé, cette qualif ratée de peu est devenue source de motivation. D’autant que cette saison a été celle d’une plus grande lisibilité, de la reconnaissance, notamment celle du public venu plus nombreux chaque fois.

La section féminine recrute dans toutes les catégories : minimes, cadettes, seniors. Contact : Jonathan Chatelain au 06 42 11 53 22.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?