Transition en douceur chez Alambic et Vieilles bouteilles

  • Magali, aux côtés de Rémi, le nouveau oatron, et Gisou.
    Magali, aux côtés de Rémi, le nouveau oatron, et Gisou.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Ghislaine Laurens a cédé sa cave à son neveu Rémi Costes. Une transition bien préparée.

Pour qui fréquentent la cave Alambic et Vieilles Bouteilles, douceur, qualité et bonne humeur sont quelques-uns des maîtres mots de cette cave. À l’image de la transition qui s’est nouée ces jours-ci. Ghislaine Laurens, pardon, Gisou, a en effet officiellement laissé les commandes de la boutique à son neveu, Rémi Costes. Après 24 années passées à distiller bouteilles et bons conseils, Gisou va donc prendre un peu de recul. " Je ne serai plus la reine et je n’aurai plus les rênes " sourit-elle.

Mais tout cela a été bien préparé. Même si le début de l’histoire a commencé sur le ton de la boutade. Un jour, Gisou, voyant son neveu se passionner pour le vin, lui avait lancé : " Quand je partirai à la retraite, tu prendras le relais ". À cette époque-là, Rémi volait déjà de ses propres ailes. Mais à Airbus, à Toulouse, où il était ingénieur aéronautique. Reste que l’idée a fait son chemin. " La passion c’est bien, mais il fallait de la formation. Et je suis parti à Suze la Roussse ", explique Rémi, alors bien décidé à changer de vie. Et à retrouver le cadre de vie de son enfance aux côtés de son épouse. " Quand il était petit, il venait coller les timbres sur les invitations que l’on lançait " se souvient Gisou.

Une Gisou d’autant plus ravie de laisser le flambeau à son neveu que, pour elle, c’est un peu l’histoire qui se répète. Embauchée par Claude Sébastiat, à qui appartenait cette cave, elle en fut rapidement la propriétaire avec, durant près de cinq ans, son ancien patron comme salarié.

Ainsi, si Ghislaine a durant deux ans appris à Rémi les ficelles du métier dans sa boutique Alambic et Vieilles bouteilles, comme elle l’a également fait avec Magali, la salariée de l’établissement, elle va rester aux côtés de son neveu encore un petit peu. " J’aurai désormais un peu plus de temps pour mitonner quelques plats à déguster " glisse la passionnée de gastronomie qu’elle est aussi.

Avec une autre idée en tête également, se plonger dans l’histoire de cette cave qui, l’année prochaine, fêtera 25 ans de son appellation " Alambic et Vieilles bouteilles ".

De son côté, Rémi Costes fidèle à lui-même, entend bien entretenir les notions de " convivialité et partage ", comme ce fut le cas vendredi soir lors de la fête qui a scellé le passage de témoin, pour permettre à cette cave de continuer à bien vieillir.

Philippe Routhe
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

291 €

Le calme de la campagne en ville ! Sur le tour de ville de RODEZ venez déco[...]

349 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Petit sas d'entrée, séjour s[...]

473 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- T3 proche du centre ville d[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir