L’Aveyron est lui aussi passé au régime des 80 km/h

  • Les gendarmes ont participé à une opération de sensibilisation, hier sur la RD840.
    Les gendarmes ont participé à une opération de sensibilisation, hier sur la RD840.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Catherine de La Robertie, préfète de l'Aveyron, a été sur le terrain ce dimanche 1er juillet, pour expliquer la réforme aux automobilistes. 

Malgré des mois de contestation et de polémiques, la mesure est entrée en vigueur hier : 400 000 km de routes sont désormais limités à 80 km/h, et non plus à 90 km/h, avec l’objectif de réduire le nombre de tués sur les routes. 

La vitesse maximale autorisée est abaissée sur toutes les routes à double sens, à une voie chacune, sans séparateur central (barrière, terre-plein...), soit 40 % du réseau routier français et plus de 8 770 km en Aveyron, ce qui en fait le troisième département le plus impacté.

« On peut vivre avec l’impopularité si cela permet de sauver jusqu’à 400 vies par an », a assuré Edouard Philippe, avant d’énumérer les chiffres de la mortalité routière : « 3 500 à 3 600 morts par an, 75 000 blessés, dont 25 000 font l’objet de lésions soit cérébrales soit physiques. C’est un constat qui n’est pas acceptable, c’est un coût humain terrifiant. »

En Aveyron, l’opération « séduction » de l’État a déjà commencé.

Hier, sur la RD840, la préfète ainsi que de nombreux gendarmes ont distribué des « flyers » dans l’après-midi afin de sensibiliser les automobilistes. Et avant la mise en place de contraventions. Surveillez bien votre compteur !

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
Réagir