Sud, la CFE-CGC et la CFDT en passe de signer l’accord

  • Les représentants de Sud d'accord pour valider cet accord (Photo archive JAT).
    Les représentants de Sud d'accord pour valider cet accord (Photo archive JAT). PIXROD
Publié le

Le syndicat majoritaire de la première entreprise industrielle du département s’est positionné au nom de l’emploi et de l’avenir du site

Comme l’on pouvait s’y attendre et ainsi que nous l’avions laissé entendre dans l’une de nos précédentes éditions, Sud Métal, le syndicat majoritaire de la première entreprise industrielle du département a finalement décidé de signer l’accord de transition, voulu par la direction de Bosch, avant d’engager le plan de modernisation (14 M€ d’investissements) de l’une des deux lignes actuelles de fabrication de common rail.

Sud rejoint ainsi la CFE-CGC qui s’était déjà positionné favorablement depuis plusieurs jours.

La CFDT a également fait savoir, hier, qu’elle apposerait, elle aussi, sa signature au bas du document, qui devrait être officiellement validé, ce mercredi matin 4 juillet.

Finalement, seule la CGT, qui continue à réclamer un « véritable projet industriel », ne cautionnera pas cet accord, qui prévoit différentes mesures afin de faire face notamment aux périodes d’activité partielle que va traverser l’unité castonétoise, d’ici 2021, au regard des prévisions de baisses de productions.

Joël Born
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?