Fêtes et festivals

Le festival Brouaa fait entrer Marcillac dans la 4e dimension

  • Les Belges de Why the Eye. Si c’est pas eux, c’est au moins leurs masques.
    Les Belges de Why the Eye. Si c’est pas eux, c’est au moins leurs masques.
Publié le / Modifié le S'abonner

Voilà un rendez-vous qui pourrait vous interpeller au niveau du vécu, vous surprendre, vous dérouter, voire vous émerveiller. Un festival baptisé Brouaa et qui prend les chemins de traverse en matière d’art.

Organisé par Lusine, qui fête cette année ses 25 ans d’existence, le café associatif le Guingois et une structure informelle, voire bidon nommée bien justement les Électrons libres, Brouaa doit son existence et sa venue en terres du rougier de Marcillac à un noyau dur de six personnes : Sophie Fougy, artiste plasticienne et couturière, Valentin Portron, musicien, créateur sonore pour le cinéma, Laetitia Cador, lectrice, Julie Caty, illustratrice et graphiste, Laurence Leyrolles, danseuse, et enfin Jonathan Burgun, libraire et musicien.

En tournée (musicale) entre Gaillac et Rabastens, enfin là entre Bordeaux et Niort, c’est ce dernier qui nous présente ce rendez-vous quelque peu iconoclaste, mais qui promet des surprises. Jonathan a atterri en Aveyron il y a environ 8 ans, d’abord à Valady puis à Marcillac, et de suite, le voilà dans l’organisation d’un festival d’un nouveau genre, Ouverture des clôtures, qui va durer le temps de deux éditions, la première à Marcillac, la deuxième au-dessus de Pruines, " à la ferme ".

Depuis, la petite bébête d’un festival " hors piste " lui était restée dans la tête, lui et les autres électrons. " On avait fait un essai il y a deux ans, raconte Jonathan, centré sur la musique. Mais on avait envie de faire un truc plus copieux, plus audacieux, et sur deux jours afin que les gens puissent venir en week-end à Marcillac, planter la tente comme s’ils étaient en vacances. "

Et voilà, les 7 et 8 juillet, leurs envies arrivent à bon port avec Brouaa, un festival mariant musique, arts et spectacles, et ce dans divers endroits de Marcillac. Place de l’église par exemple, le Dr Troll va construire samedi sa petite maison magique pour inviter petits et grands à un spectacle de magie, de conte et de Pépé la marionnette. Ou alors prendre la piste d’un " safari graphique " dans les rues du bourg, dont l’objectif est d’imprimer des images sur des sacs et confectionner des masques qui serviront le lendemain. A l’heure de l’apéro, place du Cruou, c’est concerts et performances avec la pop locale de Chocolat Billy (le groupe à Jonathan) et le rock tout aussi presque local sur ressort de Portron Portron Lopez.

Masques et mules à pompons

En soirée, direction la salle des fêtes pour les grands concerts du festival, cinq groupes et un DJ en tout, le tout tricoté autour de la venue des trublions belges de Why the Eye.

" On avait envie de les voir, en général ils ne bougent pas beaucoup. Ils ont une lutherie artisanale, des costumes primitifs, de tout petits instruments et de grosses voix, et ils font avec ça une espèce de techno tellurique ", s’enthousiasme déjà Jonathan. Sinon, promet-il, " c’est super-éclectique, du free-jazz, du rock expérimental, des musiques qui peuvent dérouter, mais quand on les amène bien, ça peut croiser les gens, et en général, ils réagissent bien. "

Ces musiques " de traverse ", où les styles se mélangent, seront la base musicale de ce festival. Où la curiosité sera de bon goût, et fortement recommandée. " On aime bien ouvrir des espèces de brèches comme ça, temporelles, créative, artistiques, et qui nous amènent parfois plus loin, positivement bien sûr, qu’on l’aurait espéré. "

Et la journée du dimanche 8 sera du même acabit, puisque dès midi, le festival Brouaa invite à une procession de masques et de mules à pompons, avec âne en ouvreur, depuis le marché de Marcillac, haut lieu coloré, jusqu’à la chapelle de Notre-Dame-de-Foncourieu où là, tout l’après-midi sur l’herbe, de vraies frites belges (et masquées ?), des concerts, des performances, des messes insolites, des parcours sonores et autres drones bizarres animeront tout l’après-midi.

Et hormis le spectacle pour enfants (5 euros), tous les autres spectacles sont à prix libre... mais nécessaire.

L'immobilier à Marcillac-Vallon

297000 €

Vous rêvez d'une maison d'architecte avec de grands volumes dans le vallon [...]

172700 €

Marcillac vallon - secteur prisée venez découvrir cette très belle demeure[...]

Toutes les annonces immobilières de Marcillac-Vallon
Réagir