RN 88. Un an de retard et une facture passablement alourdie

  • RN 88. Un an de retard et une facture passablement alourdie
Publié le , mis à jour

La mise en service ne devrait pas intervenir avant fin 2020. En cause : un problème technique lié à la stabilité des remblais de grande hauteur sur la portion entre La Mothe et Baraqueville. 

La mise à deux fois deux voies de la RN88 est un vieux serpent de mer, qui ne cesse de hanter les esprits des élus et des automobilistes aveyronnais. Voilà des années, en effet, que le dossier traîne en longueur. Et que les travaux entrepris ou à entreprendre prennent du retard. Dernier exemple en date, et non des moindres, un problème technique lié à la stabilité des remblais de grande hauteur sur la portion entre La Mothe et Baraqueville vient d’être détecté.

Ce qui n’avait pas été le cas jusque-là, ni par l’entreprise, ni par le maître d’œuvre. Conséquence de ce fâcheux incident, qui perturbe le déroulement de la tranche ferme et bloque le démarrage des tranches optionnelles, les travaux vont prendre encore plusieurs mois de retard et la mise en service ne devrait pas intervenir avant fin 2020.

Pour mémoire le chantier de ce premier tronçon de 7 kilomètres (49M€ de travaux) a débuté au printemps 2017. A l’origine, il devait être ouvert à la circulation fin 2019. Un comité de pilotage avec les acteurs concernés se tiendra le mercredi 25 juillet à la préfecture.


Plus près de Rodez, la première portion, des Molinières au contournement de Baraqueville, a également subi des retards provoqués par neuf semaines d’intempéries. Initialement prévu fin 2018, le contournement de Baraqueville ne devrait être mis en service que fin 2019. On n’ose même plus parler de l’aménagement de la rocade de Rodez et de la liaison avec l’A75.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?